mercredi 27 février 2013

Electrabel


En 2011, le chiffre d'affaire du groupe Electrabel s'est consolidé de 14.833 milliards d'euros.  Pour 2013, il faut compter sur une augmentation de 10% de ce chiffre !
 
La Nouvelle Wallonie Alternative déplore que la facture d'électricité est devenue une feuille d'impôt tout en plaidant pour une facture transparente par laquelle on ne payerait que pour les coûts réels et non pour toutes sortes de mesures des pouvoirs publics !
 
Le prix élevé de l'énergie a déjà fait couler beaucoup d'encre.  Suite à une décision gouvernementale, entre avril 2012 et le 1er janvier 2013, le prix de celle-ci a été gelé.
 
Au cours de ces dernières années, nous n'avons pu que constater l'augmentation des factures d'électricité.  En effet, celle-ci est due aux trois quarts des taxes et à des coûts de distribution en hausse.
 
De cette façon, le consommateur prend en charge le coût des subsides en matière d'énergie renouvelable, des tarifs sociaux, des obligations du service public etc.  La Nouvelle Wallonie Alternative ne peut qu'effectuer la constatation suivante :
le coût de la distribution énergétique a augmenté en raison de choix politiques.
 
La Nouvelle Wallonie Alternative ne peut tolérer d'une part, la répercussion des orientations des pouvoirs publics sur le consommateur et d'autre part, l'interdiction de l'augmentation du prix de l'électricité à l'égard des producteurs de cette énergie.
 
En raison du développement des parcs éoliens offshore, la Nouvelle Wallonie Alternative prédit de nouvelles augmentations.  En outre, la Nouvelle Wallonie Alternative plaide pour plus de transparence.  A cet effet, toutes les composantes "non-électricité" ne doivent plus apparaître ni être ajoutées sur la consommation électrique des citoyens. 
 
Les pouvoirs publics doivent assumer financièrement leurs propres responsabilités quant au choix du coût des mesures politiques décidées cependant, la Nouvelle Wallonie Alternative constate que ladite transparence n'existe pas au sein du Cartel Di Rupo.
 
Les consommateurs sont et resteront la vache à lait de ce gouvernement gauchiste.
 
Isabelle Weiss
Déléguée NWA.

Lettre au CSA


 
Lettre au CSA
 
C.S.A
13 Boulevard de l'impératrice 1000 Bruxelles
à l'attention de Mr Jean Francois FURNEMONT Directeur Général

Monsieur,
 
La constitution belge est assez explicite sur la liberté d'expression.  En effet, chaque citoyen ou groupe politique possède le libre accès aux médias or la Nouvelle Wallonie Alternative, parti politique démocratique dûment inscrit au Moniteur Belge n'a pas le droit à la presse.  A mon humble avis, tous ses communiqués ne sont pas pris en compte et  prennent la direction de la corbeille à papier.  Ce parti soufflera sa première bougie le 23 mars 2013 et comporte une moyenne de 1000 membres.

Pouvez-vous priver 1000 citoyens belges du droit d'expression ?  Notre site internet que vous pouvez consulter"lanwa.be" n'est ni négationniste ni raciste mais réaliste.
Depuis Spinoza, la liberté d'expression est devenue l'un des socles de la philosophie politique qu'elle soit centriste ou socialiste.   Je définis ainsi cette censure comme la limitation arbitraire par le gouvernement de la liberté d'expression.
 
Aussi, je souhaite de votre part une explication plausible à cette violation de la Constitution.
 
Osez dire tout haut ce que la plupart des citoyens pensent est-il un délit ?   Chaque force adverse doit être combattue avec des forces adéquates, à la censure du mensonge et de la déloyauté qui veut impunément poursuivre son avancée rouge pour gruger la population.
 
Le parti Islam  qui prône la charia est autorisé par les médias.   La N.W.A NON ! Pourquoi par clientélisme ?
 
D'avance, je vous remercie d'une réponse franche.
Guy FARCY
Relations internationales N.W.A

dimanche 24 février 2013

LES CONSEQUENCES DE LA DEGRESSIVITE DU MONTANT DES ALLOCATIONS LEGALES DE CHÔMAGE.

Nous apprenons en ce jour du 23 Février 2013 par plusieurs quotidiens, que 35.000 personnes d'ici 2015 ne pourront plus bénéficier des allocations légales de chômage.
 
Voici l'information:
Sur les quelques 100.000 personnes qui bénéficient aujourd'hui d'allocations légales de chômage, 35.000 en seront exclues en 2015 en raison de la dégressivité du montant de ces allocations, révèlent samedi les éditions de Sudpresse et Le Soir.  La dégressivité du montant des allocations légales de chômage est entrée en vigueur en novembre 2012.   Si l'Onem se dit encore incapable d'évaluer combien de demandeurs d'emploi en sont déjà frappés, la FGTB wallonne estime elle à 35.000 le nombre de chômeurs qui seront exclus du chômage en 2015, dont 75 à 80% vivent en Wallonie.


Selon le syndicat, si 100.000 personnes sont déjà concernées par cette dégressivité, elles seront 150.000 dans quelques mois.  Des chiffres que la Ministre de l'Emploi, Monica De Coninck, confirmait récemment, à peu de choses près, à la Chambre.
 
Après analyse de cette information plus qu'inquiétante, la Nouvelle Wallonie Alternative est en droit de se poser deux questions plus que pertinentes :
 
Quel est le but du gouvernement relatif à cette mesure ?
 
Veut-il créer, entretenir et démultiplier la pauvreté en Belgique ?


Il est inacceptable de constater la diminution de l'aide sociale qui vise principalement nos jeunes diplômés alors que nos entreprises tombent les une après les autres et que l'immigration, nous coûtant plus de 7 milliards par an, continue voire même s'accentue !


Nous allons droit dans le mur !!!
 
Toutes les nouvelles personnes exclues émargeront donc au CPAS de leur commune et recevront un revenu d'intégration !  Qui elle est bien inférieure au montant des allocations légales de chômage !
 
En outre, les dotations octroyées aux communes ont été revues à la baisse en raison de la crise économique.  Celle-ci se répercutera donc sur chaque budget communal et donc directement sur les citoyens concernés.
 
La boucle est bouclée !  Nous devons casser ce cycle infernal !
 
La Nouvelle Wallonie alternative est consternée par l'attitude totalement irresponsable de nos dirigeants !!!
 
Voici les revendications de la Nouvelle Wallonie Alternative :
 
1. Stopper l'immigration massive qui n'est plus aujourd'hui une immigration liée au travail.
 
2 .Favoriser nos petites et moyennes entreprises par le biais d'une aide au développement.
 
3. Stopper les aides financières aux pays étrangers hors UE dont nous ne reverrons jamais la couleur.
 
4. Utiliser le principe dit de  "préférence nationale"  concernant les emplois en Belgique et notamment en Wallonie où d'ici 2015 se retrouvera la majeure partie des chômeurs !
 
5. Forcer les grandes entreprises présentes sur notre territoire à garder leurs outils actifs pour une période de minimum 10 ans, supprimer les intérêts notionnels accordés à celles-ci, confisquer les outils et/ou obliger celles-ci à les revendre en cas de départ ou de fermeture afin de maintenir les emplois des travailleurs !
 
Pierre-Paul Mennicken
Délégué général NWA

vendredi 22 février 2013

DIMINUTION DE 40% PREVUE PAR L'AIDE EUROPEENNE A L'AIDE ALIMENTAIRE.


De nos jours, 25% de la population européenne vit sous le seuil de pauvreté.  Malgré cette triste constatation, l'union européenne a prévu le 8 février dernier de diminuer l'aide alimentaire de 40% afin d'instaurer le budgetd'austérité.
 
Monsieur Marc Van Nes, représentant de la fédération des banques alimentaires souligne un point crucial : 60% de nos fonds proviennent de l'aide européenne.  Si cette mesure est adoptée, un démuni sur cinq aura la possibilité de manger.
 
Des sommes plus que faramineuses sont débloquées par l'union européenne afin de venir en aide à la Syrie et à bon nombre d'autres pays étrangers alors qu'en Belgique et dans d'autres pays européens, de nombreuses personnes  n'ont plus accès à une nourriture décente.
 
Il faut savoir qu'en 1992, les banques alimentaires belges aidaient 50.000 personnes.  Aujourd'hui, ce chiffre est de 106.900.
 
Le nombre de démunis s'accroît cependant, les moyens financiers décroissent.
 
L'union européenne ne peut-elle pas penser à ses citoyens en détresse avant d'aider financièrement des pays étrangers ?
 
La Nouvelle Wallonie Alternative ne peut tolérer une telle situation.
 
Béatrice Silvestre
Délégué NWA

jeudi 21 février 2013

L'ISLAMISATION DE LA BELGIQUE.


D’après une étude de l’UCL, Bruxelles compterait 250.000 habitants de confession musulmane. La moitié d’entre eux seraient pratiquants réguliers.  Autre conclusion, le clivage entre Bruxellois musulmans et le reste de la population de la capitale se creuserait.
 
Dans une étude sur les diverses pratiques de l’islam à Bruxelles, le professeur Felice Dassetto (UCL) a comptabilisé environ 250.000 personnes originaires de pays musulmans dans la capitale. Cela représente un quart du total de la population bruxelloise.
 
Parmi ces Bruxellois musulmans, plus de la moitié d’entre eux peut, selon le professeur Dassetto, être considérée comme religieuse et pratiquante, soit entre 125.000 et 150.000 personnes. Autre constat de ces travaux, après le football, l’islam est “ la réalité organisée qui encadre et mobilise le plus de monde à Bruxelles ”.

Le professeur Dassetto après avoir tenté de cerner les différentes pratiques de l’islam bruxellois, s’inquiète du clivage grandissant qui se formerait entre Bruxellois musulmans et le reste de la population de la capitale.
( Source: Sudpresse 17 Novembre 2011 ) .
 
Cette étude fut déjà pleinement inquiétante et immédiatement contestée par le conseiller communal du parti ISLAM Radouane Ahrouch !  En effet, les chiffres de cette étude seraient bien plus inquiétants ! Le conseiller communal ISLAM exprime donc une autre réalité:
 
" Fin 2012, à Bruxelles (19 communes), nous sommes quelques 380.000 musulmans, soit 34% de la population.  Rien que la communauté bruxelloise d'origine marocaine représente plus de 200.000 personnes (voir nombre de dossiers d'immatriculation au consulat général du royaume du Maroc à Bruxelles). Ajouté à cela 100.000 bruxellois d'origine turque,... "
 
Voila donc une autre version qui démontre que Bruxelles et la Belgique  sont  bien plus islamisées que ce que les chiffres officiels des agences de presse ainsi que nos politiques tentent de nous faire croire !
 
Voici quatre questions plus que pertinentes :
 
La Nouvelle Wallonie Alternative fait-elle preuve de folie en dénonçant l'islamisation de la Belgique ?
 
Pensez-vous que celle-ci va s’arrêter du jour au lendemain où au contraire s'accentuer ?
 
Pensez-vous que celle-ci n'est absolument pas dangereuse pour notre démocratie et qu'il ne faut pas y faire attention ?
 
A ce rythme là,  quel pourrait être le résultat des élections de 2014 pour le parti Islam ?
 
La Nouvelle Wallonie Alternative s'insurge contre cette islamisation totalement occultée par nos médias et nos politiques !  La NWA combattra celle-ci tout comme les autres injustices que compte notre belle patrie, la Belgique !!!
 
STOP à l'islamisation de notre société !
 
Rejoignez-nous et renforcez nos rangs afin de créer tous ensemble une véritable alternative !!!
 
La NWA est la force francophone pour Wallonie-Bruxelles !!!
 
Mennicken Pierre-Paul
 
Délégué Général NWA

SUPPRESSION DE L'AIDE MEDICALE D'URGENCE


L'aide médicale d'état en faveur des réfugiés et des sans-papiers perdurera.  En effet, le gouvernement persiste et signe.
 
Par ailleurs,certains parlementaires du Mouvement réformateur émettent un avis favorable afin de supprimer celle-ci sauf en cas d'urgence.
 
Ce revirement de circonstance ne trompera pas les citoyens belges.
 
Notre premier ministre semble découvrir le coût exorbitant qu'engendre cette aide cependant, durant des années, il n'a jamais émis la moindre réserve à l'égard de cette pompe aspirante qu'est l'immigration sanitaire.
 
L'aide apportée à la communauté nationale de l'immigration clandestine a coûté plus de 400 millions d'euros aux contribuables belges et ce en 2012.  Pendant ce temps, faute de moyens financiers, de plus en plus de belges doivent renoncer à se soigner.
 
La Nouvelle Wallonie Alternative demande avec déférence la suppression de cette aide et rejoint ainsi les quelques parlementaires du MR en soulignant le fait : "sauf en cas d'urgence".
 
En outre, la priorité de l'octroi de logements sociaux aux immigrés s'effectue au détriment des belges de souche.  En effet, des familles bien de chez Nous sont menacées de se retrouver en rue et d'y vivre.
 
Monsieur le Premier Ministre, la Belgique est en faillite virtuelle.  Des belges dorment dehors faute de logement et de moyens financiers suffisants tandis que les sans-papiers sont logés gratuitement dans des hôtels réquisitionnés  par l'état.
 
La Nouvelle Wallonie Alternative rejoint le député Gilbert COLLARD (FN) quant à sa proposition d'amendement présentée à l'Assemblée Nationale visant la suppression de ladite aide.
 
La Nouvelle Wallonie Alternative, parti nationaliste, revendique la priorité aux logements sociaux et aux soins de santé gratuits à l'égard des plus démunis belges.
 
Guy FARCY.

mercredi 20 février 2013

UNE NOUVELLE TROMPERIE A L'EGARD DES CONSOMMATEURS EUROPEENS


La présence de la viande de cheval dans certains plats cuisinés est un scandale aux yeux de la Nouvelle Wallonie Alternative.
 
Au delà de cette "simple fraude à la consommation", un nouveau symptôme nous est décrit, à savoir, la folie engendrée par le plus grand profit et ce au détriment de la santé du peuple.  Par ailleurs, l'ouverture incontrôlée des frontières et la mondialisation représentent un véritable danger.
 
D'après les premiers éléments de l'enquête, les chevaux étaient élevés et abattus en Roumanie.  Le résultat de leur abattage était acheté par une société écran basée à Chypre.  Cette société l'expédiait aux Pays-Bas qui le revendait ensuite à une société française du Sud-Ouest qui l'expédiait au Luxembourg.  La viande chevaline finissait son voyage dans des plats cuisinés destinés aux pays européens.
 
Que de kilomètres parcourus ! 
 
Le son de la cloche est faux.  En effet, afin d'obtenir une planète plus propre, les citoyens sont taxés et retaxés !
 
Après un tel parcours, la traçabilité de cette viande est-elle encore correcte ?  Ne présente-t-elle pas des failles ?
 
Eu égard à tous ces faits, la Nouvelle Wallonie Alternative s'interroge quant au suivi de cette viande et de l'appellation Halal car l'hypocrisie des autorités est totale.
 
La Nouvelle Wallonie Alternative exige que les consommateurs soient avertis du caractère halal ou non halal de la viande qu'ils consomment.  En outre, la traçabilité des produits dérivés de la viande est très insatisfaisante.  Il est grand temps que des mesures soient prises et appliquées quant au suivi et à la traçabilité de la viande consommée en Europe.
 
Tout ceci illustre la désinvolture coupable des autorités sanitaires et politiques pour qui, l'information et la sécurité des consommateurs passent après les impératifs du profit.
 
Ce scandale n'est malheureusement pas le premier.  En effet, il y a eu les poulets à la dioxine, la vache folle.  Il ne faut pas en douter : c'est le début d'une très longue série.  Bientôt, il y aura de la viande de dauphin dans les surimis !
 
La Nouvelle Wallonie Alternative vous conseille de consommer de la viande de porc : "tout est bon dans le porc".
 
Le Bureau Politique de la NWA.

samedi 16 février 2013

UN TRIANGLE VERT. Ha ha ha.


Heureusement que le ridicule ne tue pas.
 
La Nouvelle Wallonie Alternative a été invitée à rejoindre un groupuscule et ce sous son nom. Bien entendu, ce groupuscule a essuyé un refus. De ce fait, quelques cadres de celui-ci ont été certainement frustrés.
 
Suite à ce refus et à leur frustration, ceux-ci ont animé la vie quotidienne de la  NWA en contactant certains de ses membres. En effet, les dits cadres leur ont vanté la combativité de leur groupuscule et leur ont "dénoncé" la passivité de la NWA.
 
La NWA ne voit aucune action positive en allant manifester à huit devant le siège de la FGTB de surcroît un dimanche et donc fermé . Une telle action est totalement inintéressante aux yeux de la NWA.
 
Chacun a sa façon de combattre.
Ce groupuscule se félicite quant à la présence de 50 de leurs militants lors d'une manifestation en France.
 
La NWA ne participe pas à  ce genre de manifestation car celle-ci n'apporte aucune solution quant :
- A la lutte contre la pauvreté qui s'installe en Belgique.
- A la délocalisation des entreprises belges.
- A l'immigration anarchique.
- Au développement des zones de non-droit.
- A la précarité de nos anciens qui doivent choisir entre manger, se soigner ou se
chauffer.
- A la même précarité que rencontrent beaucoup de citoyens belges.

J’ai laissé faire ces quelques frustrés. Leurs gesticulations politiques et médiatiques m'amusaient. Maintenant,ça suffit. Je suis le président de la NWA, un parti patriotique qui lutte contre l’islam intégriste et contre toutes autres injustices. Ces gesticulations restaient très limitées.
Ici, nous avons de la dignité et nous disons stop au ridicule. Je ne veux pas que les personnes qui nous soutiennent soient considérées comme des demeurés. Toutes ces tracasseries toujours envoyées avec humour me lassent. Je vais donc aussi faire de l'humour.
 
Revenons au triangle vert hahaha. En politique, il faut être sourd à toutes rumeurs mais là. Il y a quelques mois, la NWA voulait taper fort contre le triangle rouge accaparé par le pouvoir en place au détriment des résistants et des patriotes morts qui ont combattu le nazisme. Entre- temps, un de nos membres  exclu a rejoint un groupuscule et oups un mois après cette lumineuse idée était reprise par ces nouveaux amis HAHAHA.
 
Entre le moment du renvoi de notre ex-camarade et la sortie de ce triangle vert hahaha, notre centre d’étude nous a formellement déconseillé d’utiliser ce projet pour lutter contre l’Islam intégriste.
 
Le triangle vert dans les camps nazis était porté par les droits communs,les bandits, les escrocs , bref le gratin de la société Nazie. En plus, ils étaient repris comme capots et persécutaient les autres prisonniers avec beaucoup d'assiduité. Relativement à toutes ces énumérations.
Portez ce triangle vert n'a aucun lien avec quelque résistance que se soit , mais est plus resentit comme mémoire des droits communs et donc des capots qui persécutaient les braves dans les camps de la mort. C'est à se demander si ce n’est pas du sabotage pour ridiculiser notre mouvance et notre combat commun.
 
Je déconseille formellement aux membres de partis Nationalistes et patriotiques de tomber dans le ridicule et de devenir la cible des gogos qui vont s’en donner à cœur joie avec le port de leur triangle vert. Hahaha.
 
Voici la définition Wikipédia sur ce fameux triangle vert :
Les criminels[modifier]
 
Remis à la Gestapo par la Kriminalpolizei, les « criminels »33 sont répartis en deux catégories. Ils comprennent d'une part les détenus internés par mesure de sécurité (Sicherungsverwahrteverbrecher ou SV), condamnés de droit commun qui purgent leur peine dans un camp de concentration alors que leur place est en prison. D'autre part, on y retrouve les « détenus préventivement à titre de justice » (Befristete Vorbeungshäftlinge ou BV) dont les initiales en allemand signifient également « criminels professionnels » (Berufsverbrecher), ayant déjà purgé plusieurs peines en fonction du droit commun. Cette deuxième catégorie est le vivier des Kapos les plus brutaux.
 
Ce n’est pas pour moi ni pour la NWA !!! Nous trouverons bien un sigle rassembleur contre cette peste verte mais pas un triangle historique... qui commémore les racailles de l’époque !!
 
Philippe DUQUENNE.
Président de la NWA.

vendredi 15 février 2013

L'OCTROI D'UN LOGEMENT SOCIAL.


De nos jours, de plus en plus de familles belges rencontrent de nombreuses difficultés  quant à l'octroi d'un logement social.  En effet, lesdits logements ne sont plus légion.
 
Au vu de cette déplorable situation, une question plus que pertinente peut être posée :
Quel aurait été le nombre de logements sociaux sur une surface de 11.000 mètres carrés ?
 
Il y a déjà 328 mosquées officielles sur notre sol et une méga mosquée va être construite sur immense terrain à Glain.
 
Il aurait été beaucoup plus logique d'y construire des logements afin de répondre aux attentes des familles belges en difficulté.
 
La NWA.

La NWA demande aux autorités de nous soutenir et de dire Stop aux poules en cages : aidez-nous à en sauver d’avantage.


La NWA apprend avec satisfaction que les biscuits LU sont désormais sans œufs de poules en cages.

Le célèbre fabricant de biscuits LU a décidé de ne plus utiliser que des œufs issus d'élevages hors cages pour la fabrication de ses produits vendus en Belgique. Cette mesure a été adoptée suite aux concertations entre cette marque et GAIA.  Cette année, la moitié du volume des biscuits LU mise sur le marché belge et contenant des ovo produits ne sera plus fabriquée qu'avec des œufs de poules élevées au sol.  En 2014, la mesure concernera 100 % des biscuits LU vendus en Belgique.
 
La NWA se dit très satisfaite de la décision de LU et du combat de GAIA.
 
La NWA se dit très satisfaite de la décision de LU et du combat de GAIA.
 
La NWA salue les efforts de LU.  Grâce à sa décision, l'entreprise épargne à plus de 22.000 poules pondeuses la souffrance de l'élevage en cages de batterie et leur accorde ainsi une "vie meilleure"
 
Isabelle Weiss

jeudi 14 février 2013

La NWA constate qu’après une accalmie de quatre mois, les fous rouges sont de retour


Quand se reposent-ils ?   Maintenant, les politiques flamands et wallons s'unissent afin de proposer des idioties.  En effet, Renaat Landuyt et Philippe Moureaux plaident en faveur de la suppression de la Sûreté de l'Etat.
La Nouvelle Wallonie Alternative y est totalement opposée.
 
Il ne peut être question de supprimer la Sûreté de l'Etat car celui-ci est le service de renseignement civil belge (son homologue militaire est le Service Général du Renseignement et de la Sécurité).  C'est un service de renseignement intérieur qui, au départ, est censé agir uniquement sur le territoire belge.

Compte tenu de la mondialisation des activités de renseignement dans le contexte de la guerre froide et des conséquences de l'indépendance congolaise pour la sécurité des citoyens belges en Afrique, ce service a été amené à étendre ses activités de renseignement en dehors du territoire belge devenant parfois de fait un service de renseignement et d'action.  Par exemple lors des événements congolais, notamment en 1964, lors de la prise d'otages de Stanleyville, celui-ci fut amené à intervenir directement en Afrique pour exfiltrer un leader rebelle du Congo et l'amener à Bruxelles dans l'espoir d'un compromis qui aurait pu éviter un bain de sang.  Espoir déçu pour des raisons politiques et qui fut suivi de l'opération des paras belges sur Stanleyville.  La sûreté avait pour sa part parfaitement rempli son rôle.  Depuis, dans le cadre de la lutte internationale contre les tentatives de subversion antidémocratique, la Sûreté échange des informations et collabore avec des services similaires de pays démocratiques.
La sûreté de l'Etat dépend actuellement (2010) du Service public fédéral Justice (SPF Justice).
 
Le but est notamment  "d'encore renforcer l'efficacité de la lutte contre le radicalisme et le terrorisme".
 
La presse subsidiée  et certains politiciens éclairés suivent la NWA dans son analyse.
 
"Les déclarations de Landuyt et Moureaux sont sidérantes".   Ils veulent supprimer notre sécurité nationale au motif que l'institution serait dépassée. "Si la nature de la menace a évolué, celle-ci reste réelle".
 
La NWA vous rappelle que des menaces terrorismes sont encore bien présentes. De plus, le "radicalisme religieux" est à "prendre au sérieux".
 
Nos incompétents politiciens ont déjà désarmé le peuple.  En outre, ils veulent supprimer les armes festives de type poudre noir or nous savons tous que les bandits pour braquer les banques utilisent des mousquets et des tromblons ainsi que les terroristes ou anarchistes.  Quel ridicule !
 
Nos ministres préconisent peut-être une police religieuse qui appliquerait la charia  afin de sécuriser l’état, nos rues et nos villes.
 
Philippe Duquenne. 
Président de la NWA

LE CORPS ENSEIGNANT FACE AUX AGRESSIONS VERBALES ET PHYSIQUES.


Trois cents professeurs des écoles de Bruxelles et de Wallonie se sont retrouvés en incapacité de travail à la suite d'une agression verbale ou physique l'année dernière, ressort-il des dossiers rentrés à la cellule traitant des accidents de travail pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, peut-on lire mercredi dans les quotidiens de Sudpresse.
 
La NWA constate avec stupéfaction et est bouleversée d’apprendre que ces données traduisent une hausse d'environ 30% par rapport aux statistiques de 2007, les dernières publiées.  La cellule des accidents du travail avait alors répertorié 250 faits dont étaient victimes 239 enseignants, soit déjà une augmentation par rapport aux 176 cas listés en 2005, explique Sudpresse.
 
Les professeurs agressés doivent porter plainte pour que l’état puisse prendre des mesures .  Le dépôt d'une plainte est nécessaire afin que ces enseignants puissent bénéficier "de l'aide psychologique".
 
La NWA constate que l’agression de professeurs se banalise, cela nivelle notre enseignement par le bas car quelques trublions peuvent effectivement déstabiliser des classes entières dans lesquelles il y a encore des élèves motivés et désireux de s'instruire.
 
De son côté, la Fédération Wallonie-Bruxelles relativise les chiffres et rappelle que 800.000 élèves suivent les cours des écoles à Bruxelles et en Wallonie. La Fédération insiste par ailleurs sur les initiatives prises pour former, encadrer ou soutenir les enseignants : numéro vert d'assistance, cellules bien-être, formation des enseignants ou encore la mise en place d'équipes mobiles d'assistance. Des initiatives appréciées par les syndicats qui souhaiteraient cependant que l'accent soit plutôt mis sur la prévention.
 
La NWA ne veut plus de prévention mais des actes efficaces.  En effet, il y a un moment où cela suffit.  Une agression est une agression.   Si de charmants bambins veulent jouer au Rambo dans les établissements scolaires, l’état a le devoir de les rappeler à l'ordre.  Le rôle du corps enseignant n'est pas d'éduquer "ces joyeux bambins festifs" qui ne reçoivent pas une éducation adéquate par leurs parents démissionnaires mais bien de les instruire.
 
L'état le fera ! 
 
Afin de les mettre sur le bon chemin et de leur faire prendre conscience de la réalité de la vie, ceux-ci devraient effectuer obligatoirement un stage de travail en entreprise suivi par des éducateurs.  Ce stage les motiverait soit à reprendre les cours et à se comporter correctement à l'avenir, soit de s'orienter vers une formation manuelle.
 
Les parents démissionnaires et peu soucieux du comportement inadéquat de leur progéniture devraient être privés d'allocations familiales.  Tant que ceux-ci n'assureront pas le bon suivi scolaire de leur progéniture et tant que ces parents nieront la violence de ceux-ci, la suppression desdites allocations devrait être d'application.
 
Un médiateur à demeure dans les établissements scolaires pourrait apporter un travail plus en "profondeur" estime la NWA.
 
Si ce respect ne leur est pas inculqué en temps voulu, "ces joyeux bambins festifs" ne respecteront pas la valeur des règles démocratiques de notre sol.  Cela s'appelle la décadence !
 
La NWA demande au pouvoir en place des mesures efficaces relatives à la protection du corps enseignant.
 
  
                    Christian Chapelle                                                                                                   Didier Brahy
                        Délégué NWA                                                                                                     Délégué NWA

mardi 12 février 2013

LA COLERE PARTAGEE.


Par ce communiqué, la Nouvelle Wallonie Alternative exprime la colère partagée par une grande majorité des belges.  En effet, celle-ci souhaite conserver ses us et coutumes ainsi que son mode de vie.
 
Chez nous, les guerres de religion ne sont plus d'actualité depuis un grand laps de temps.
 
Toutes les religions sont tolérées sur le sol belge cependant, nous n'accepterons jamais l'imposition d'une religion totalement étrangère à nos traditions et à notre mode de vie.  Nous voulons continuer à vivre en paix et ne désirons certainement pas une nouvelle guerre religieuse.
 
Le choix d'une confession religieuse fait partie de la sphère privée.  La NWA demande avec déférence au pouvoir en place d'en tenir compte.
 
Il n'est pas de bon goût d'exprimer la pensée murmurée par de nombreux citoyens belges néanmoins, la NWA prend ses responsabilités quitte à être considérée comme parti raciste ce qu'elle n'est absolument pas.
 
Il est désolant de constater que le terme "raciste" sert de couperet à la critique d'une secte plus que dangereuse et ce depuis de nombreuses années.
 
Parmi les membres de la NWA, il y a des chrétiens, des laïques, des agnostiques... cependant tous respectent nos valeurs.
 
Vous quittez vos pays respectifs car la dictature, la guerre, la violence, la haine et la mort (que vous avez vous-mêmes installées) y règnent.
 
Pour fuir celles-ci, vous foulez le sol belge afin d'y vivre heureux, en bonne santé et à l'abri de toutes ces horreurs.
 
COMPTEZ-VOUS NOUS IMPORTER ENCORE BEAUCOUP D’ ENNUIS DE VOS CONTREES EXOTIQUES???
 
Quant à la facilitation de votre intégration en Belgique, tout est mis en oeuvre. 
 
Un toit, de la nourriture et de l'argent vous sont gracieusement offerts par l'Etat Belge.
 
Afin que vous preniez connaissance de notre civilisation et de notre évolution darwinienne, on vous inscrit dans un établissement scolaire néanmoins, vous voulez des écoles coraniques !
 
Relativement à une meilleure connaissance de NOUS, une aide vous est acquise.  En retour, nous ne récoltons que de la haine de votre part.  Par celle-ci, vous parvenez à nous détruire et ce, avec l'aide des partis autoproclamés démocratiques de notre pauvre Belgique.
 
Il y a déjà le parti ISLAM, fer de lance de vos idées nauséabondes, l'esclavagisme de vos femmes.
 
Nos personnes de la gent féminine se sont libérées voici 70 ans et ne vivent plus avec des tabous.
 
Vous désirez notre régression mais sachez que notre idéal n'est pas de vivre comme des bédouins du 7ème siècle sous des tentes à manger du mouton bouilli, des loukoums et boire du thé.
 
En période de Noël, nos sapins ornant nos rues vous déplaisent cependant, la prime pécuniaire relative à cette période vous agrée ! Curieux !
 
A vous entendre, ce n'est pas encore assez : il vous faut les jours de congés relatifs à votre calendrier.  Bouleversant !
 
La NWA  vous dit que: Ca suffit !!!
 
Assez de vouloir changer nos traditions et nos coutumes.
 
Assez de brimer nos droits et libertés parce que c'est contraire à votre religion.
 
Assez de nous traiter de racistes parce que nous n'aimons pas votre façon de faire , votre mode de vie.
 
Pourquoi venez-vous chez nous si ce n'est que pour tenter de changer notre pays à l'image de celui que vous avez fui ?
 
C'est nous qui vous offrons l'hospitalité, alors à vous de vous conformer à nos traditions et à nos coutumes.
 
Lorsqu'un étranger s'établit dans vos pays, il doit respecter vos traditions, vos coutumes et celui qui ne les respecte pas peut être passible de mort dans certains cas !!
 
Si nos traditions et nos coutumes vous déplaisent tant que ça, retournez dans vos pays où il règne un climat de paix et d’amour.
 
Vous nous contrariez fortement à vouloir tout changer alors que vous n’étiez pas capables de le faire chez vous !
Qui sont les vrais racistes ? VOUS, les musulmans.
Un raciste est une personne qui n'aime pas les gens d'une autre nationalité. N'inversez pas les rôles !
 
DES MILLIONS D'HOMMES SONT MORTS EN EUROPE POUR ACQUERIR
LA LIBERTE ET CELLE-CI S'APPELLE LA DEMOCRATIE ,LA NWA VEILLERA A CE QUE CA CONTINUE ENCORE LONGTEMPS CHEZ NOUS !!!!!
 

lundi 11 février 2013

Populisme de droite en Europe : phénomène passager ou transition vers un courant politique dominant ?


Alors qu'il ne semblait auparavant n'enregistrer que des succès limités, le populisme de droite a atteint aujourd'hui une nouvelle dimension.
Le populisme est-il en passe de devenir un "mouvement mainstream" en Europe ?
Quel défi pose-t-il à nos démocraties de gauche aujourd'hui ?
Afin de répondre à ces questions, regardez la France : 1/3 des français votent le F.N de Marine le Pen, en Suède même phénomène l'UDC a des élus, la Suisse, la Norvège, la Suède, le Danemark, les Pays-Bas et la Hongrie où le parti d'extrême droite Jobabik est rentré au Parlement.
La cause en est le laxisme des partis traditionnels de gauche, de l'immigration incontrôlée et de la Mafia s'installant au vu et au nez des forces de l'ordre.  Des viols à répétition sont perpétrés car dans la religion de nos nouveaux arrivants venant des pays musulmans, une fille en jupe non voilée est une pute et un bout de viande à plaisir.  De plus, il y a l'impunité de la justice face aux vols avec violence souvent pour quelques euros ou un GSM.
La gauche vous parlera d'un manque de travail !  D'une discrimination constante !   En réponse : il n'y a plus de travail en Europe.   Un dealer qui gagne 1.500 euros par jour ne va pas aller travailler à l'usine pour 1.280 euros par mois.
Il ne faut pas se "voiler la face ".   Il ne faut pas fermer les yeux.
En Belgique, le cas est beaucoup plus grave.  Premièrement les étrangers hors Europe peuvent voter, ce qui amène un clientélisme de milliers de voix aux partis de la Gauche, les allochtones sont prioritaires pour les logements sociaux !  Les allocations, aides sociales et autres revenus d'insertion sont des revenus qui dépassent largement les pensions versées aux belges qui ont travaillé toute leur vie.
Deuxièmement, les partis populismes de droite sont morcelés depuis la fin du F.N belge.  De ce fait, nous avons une dizaine de partis qui se revendiquent de la droite populisme...
Troisièmement, nous vivons dans un pays où des distensions existent au Nord où la N.V.A a obtenu un score historique.  Les gauchistes et le parti d'extrême gauche prennent de l'avance.
La Wallonie est-t-elle en passe de devenir une région islamique ?   Si nous analysons les propos électoralistes du parti ISLAM, nous nous apercevons que nous allons droit dans le mur de la Charia.
Quatrièmement, les partis nationalistes sont des parias aux yeux des médias qui sont gouvernés et contrôlés par le pouvoir en place.
Le grand professeur Werner T. Bauer politicien reconnu dans le monde entier reconnaît que l'intégration est impossible mais Nous Wallons,  persistons et signons nos bulletins dans l'urne.
Nous devons pour nos enfants et petits-enfants exprimer notre déception générale vis-à-vis des promesses non tenues du système démocratique à l'égard des élites.

Ouvrons les yeux et regardons ce qui se passe autour de nous.
Ghislain Farcy
Relations internationales NWA

http:/:www.lanwa.be

Zones de non-droit


"Les lieux désertés par les forces de l'ordre" sont des zones de non-droit aux yeux de la NWA.
L'état ainsi que nos politiques ont une fois de plus démontré leurs incompétences.  En effet, sur notre sol, les zones de non-droit sont en hausse constante.  La Nouvelle Wallonie Alternative leur demande donc avec déférence de reconnaître celles-ci.
Que de précautions oratoires, que d'euphémismes. Cette constatation ne trompe (presque) personne.
Début février 2013, le Comité P a révélé par une publication ce qui suit :
Les agents de police indiquent qu'ils prennent des mesures de sécurité supplémentaires pour intervenir dans ces zones sensibles mais aussi qu'ils évitent le contact avec certains publics.(7/7)"
Pour la NWA, aucun "lieu problématique" ne devrait être présent sur le territoire belge.
Le Comité permanent de contrôle des services de police a mené une enquête sur la problématique de la violence contre les membres des services de police dans l'agglomération bruxelloise car les cas d'agression ont augmenté ces dernières années.(7/7)

La NWA est bouleversée car pendant ce temps-là, des militaires belges sont envoyés à l'étranger...   Pourquoi ne pas faire appel à leur service afin de "sécuriser" ces zones sensibles. 
Par leur intervention dans ces zones, les militaires belges auraient l'opportunité de se préparer et de s'entraîner à la guérilla urbaine.

La NWA conseille à nos décideurs de transformer nos casernes vides en centres disciplinaires afin d'y accueillir les turbulents au lieu de les envoyer dans des centres fermés où ils s'y sentent comme dans une colonie de vacances.

"Pour son enquête, le Comité P a effectué un sondage auprès des responsables des différents corps de police bruxellois et de 517 agents de police. Les résultats indiquent qu'il n'existe pas de zones de non-droit mais bien 25 "lieux problématiques" où l'intervention des policiers est parfois très ardue.  Certains policiers évitent d'ailleurs de se rendre "d'initiative" dans certains quartiers où ils pourraient être confrontés à une violence accrue".

Près de la moitié des membres de la police interrogés (49,1%) n'interviennent dans ces zones sensibles qu'après avoir pris des mesures de sécurité supplémentaires et 41,5% évitent le contact avec certains publics pour ne pas se mettre dans des situations périlleuses. En outre, 76,1% des policiers interrogés reconnaissent se montrer "plus fermes" avec certains publics pour maintenir leur autorité.(7/7)
La NWA constate que les zones de droit et de non droit sont légion.... C'est certain qu'en changeant le nom de ces « zones »,on va régler le problème... On est vraiment dans le déni le plus complet de la réalité et cela se passe partout même dans nos villes wallonnes dirigées par nos élus que le monde entier nous envie.
La NWA constate la censure orchestrée par les partis francophones autoproclamés démocratiques quant à la description des personnes résidant dans les zones de non-droit et de leur non-insertion.  Par intérêt électoral, ces partis les protègent.  La cause en est l'immigration de masse non contrôlée avec le refus d'intégration.
La NWA exige des autorités la pacification de ces zones de non- droits ! TOUT LE MONDE sait qui est le public qui aime créer des problèmes. La NWA ne veut aucune des consignes venues d'en haut qui recommandent d'éviter de "vexer" certaine communauté (au singulier). Encore une fois la NWA dit tout haut ce que tous les citoyens pensent tout bas.
La NWA se demande même si la police ose encore pénétrer dans ces zones dites problématiques alors que les belges et particulièrement les personnes de la gent féminine  européennes n'osent déjà plus emprunter certains endroits, descendre à certaines stations de métro et en journée qui plus est !  Si cette situation perdure, l'intervention de l'armée sera nécessaire dans ces 25 "lieux problématiques" où vivent ces personnes festives.
En gros, c'est de nouveau une question de nomenclature. On ne dit plus "zones de non-droit où la police n'ose plus aller" mais "lieux sensibles où la police évite de se rendre par sa propre initiative" Comprenez que la formule précédente était quelque peu discriminatoire envers de "braves jeunes victimes de la méchante société judéo-chrétienne" qui y habite.

Il est grand temps que nous autres Belges Européens prenions les choses en main chez nous .
Le bureau Politique de la Nouvelle Wallonie Alternative

samedi 9 février 2013

A tous les citoyens belges


COMMUNIQUE.
 
A TOUS LES CITOYENS BELGES
.
MANIFESTATION ORGANISEE PAR LA NOUVELLE WALLONIE ALTERNATIVE LE 30 MARS 2013 A 13 H 30 RUE DE HOTTEUSES A GLAIN.
 
Par ce communiqué, j'ai l'honneur de m'adresser à tous les citoyens aimant leur patrie et désireux de conserver leurs traditions et leur mode de vie.
 
Venez-y nombreux et nombreuses afin d'y revendiquer vos droits.
Oui ! Les belges ont le droit de s'exprimer quant à leur refus de l'islamisation de leur chère patrie.
 
Sur notre sol, 328 mosquées officielles sont déjà recensées.
 
STOP !
 
N'hésitez pas. Venez dire NON à la construction de la future méga mosquée de Glain.
 
Annick BORGILION.
Déléguée NWA.