mercredi 19 septembre 2012


19 septembre 2012

Marine Le Pen confirme l'interdiction d'usage du sigle FN en Belgique

Maître Ghislain Dubois, conseil de Marine Le Pen en Belgique, a confirmé ce midi, à Philippe Duquenne, président de la NWA, l'interdiction d'usage par quiconque du sigle FN en Belgique par sa cliente, et ce sur instructions expresses de celle-ci.
Philippe Duquennequi avait immédiatement respecté, au mois de janvier dernier, la demande en ce sens de Marine Le Pen, avait été interpellé par diverses tentatives d'usage du sigle FN qu'il avait constatées lors du dépôt des listes électorales pour les élections communales et provinciales, qui ont lieu en ce moment.
Le président de la NWA avait notamment remarqué que certains individus se réclamaient, lors de ce dépôt, de Marine Le Pen et avaient tenté de déposer des listes sous le sigle FNW en affirmant avoir le soutien du Front National français.
Maître Ghislain Dubois vient donc de lui confirmer le caractère frauduleux de ce dépôt.

lundi 17 septembre 2012

Les grands « démocrates » qui nous gouvernent ont encore frappé !


Le samedi 15 septembre 2012 sera une date à ne pas oublier.
Borgerhout, commune à forte densité d’immigrés, s’est enflammée suite à une campagne de mobilisation par texto du groupement extrémiste musulman Sharia4Belgium appelant à une manifestation sauvage contre un film dénonçant les dérivent du prophète Mohamed.
Des mouvements de même nature ont été remarqués simultanément dans plusieurs pays européens, ce qui semble démontrer la coordination internationale des initiateurs de ces manifestations, au contraire de ce qu’affirment ceux qui, par angélisme ou sciemment, prétendent à des mouvements spontanés.
La NWA se demande donc dans quelle mesure les autorités belges et internationales sont conscientes du danger que peut représenter ce genre d’initiative émanent d’extrémistes religieux cherchant à monter l’ensemble de la communauté musulmane contre les valeurs européennes.
Cet essai aura en tout cas permis aux meneurs intégristes de tester leur capacité de mobilisation en vue, probablement, de mouvements de plus grand ampleur à l’avenir.
Cela laisse présager de bien mauvaises nouvelles pour la sauvegarde des Droits de l’Homme auxquels nous sommes attachés et que ces extrémistes religieux veulent abolir pour les remplacer par une loi coranique contrevenant à tout ce qui caractérise nos démocraties européennes.
La NWA exhorte donc les autorités compétentes à enfin prendre à bras-le-corps l’extrémisme religieux et à arrêter radicalement la contagion, qui est à craindre, du fanatisme, au sein de la communauté musulmane.
Olivier Buys
Vice-Président wallon de la NWA     

La droite nationaliste qui s’occupe des gens de chez nous s’appelle à présent NWA !



Chers camarades,

La droite nationaliste qui s’occupe des gens de chez nous s’appelle à présent NWA !
Les partis autoproclamés démocratiques s’occupent plus du bonheur des citoyens de l’autre bout du monde que de ceux qui habitent dans leur commune. Les gens sont pauvres le 8 du mois après avoir payé leurs factures de survie. Pendant que nos « élites » vivent dans des châteaux, nos anciens doivent choisir entre avoir chaud, manger, se soigner. Nous avons des travailleurs qui perdent leur emploi tous les jours, on leur refuse des logements sociaux qui sont inoccupés, pas d’aide pour eux.
Même en travaillant, on ne sait plus gâter ses enfants, sa femme, sa famille, on est pauvre
On n’ose plus sortir le soir ni dire pourquoi sans être traité de raciste, mais cela devient de l’humour lorsqu’un extrémiste nous propose de nous convertir ou d’aller vivre au pôle Nord. Il est plus facile de trouver de la « farine » hallucinogène qu’un pain après 20 heures, les voiries sont inexistantes, nos rues sont dignes de faire office de pistes de rallye exotiques… Bref, nous touchons le ridicule tous les jours et, pire, nous l’acceptons : nos politiques que le monde entier nous envie nous prennent pour des béni-oui-oui...
Supprimer les armes festives des marcheurs folkloriques fait partie de leurs idées de génie, car vous savez tous comme moi que nos bandits en Belgique attaquent les banques au mousquet et au tromblon… alors qu’il n’y a jamais eu autant de kalachnikovs en circulation dans nos rues.
Comme tous les 6 ans, comme à chaque élection, 3 mois avant l'échéance, nos politiques trouvent la solution à tous nos problèmes et leur esprit fécond, endormi depuis cinq ans et demi, se réveille : l'étincelle brille à nouveau, ils ont des solutions pour tout, qu'ils vous distillent pour vous convaincre qu'ils vous rendront heureux dans le meilleur des mondes.
Malheureusement, il y en a encore trop de camarades qui les croient et qui ne se souviennent plus de ces mêmes promesses qu’ils tenaient il y a 6 ans déjà.
Regardez dehors le résultat de leur magnifique travail !
Je serai tête de liste pour la NWA (Nouvelle Wallonie alternative) : pensez à changer votre commune en votant NWA. Parlez-en autour de vous : NWA. Courage, on arrive !
Prenez le pouvoir dans votre commune avec la NWA ! La droite nationaliste qui s’occupait des gens de chez nous est de retour : NWA.

lundi 3 septembre 2012

Manifestations à Malonne contre Michelle Martin : une réaction à chaud de Philippe Duquenne


Ce ne sont ni les nonnes ni les policiers ni même Michelle Martin elle-même qu'il faut attaquer mais bien les politiciens qui ont voté les lois qui ont permis d'arriver à la situation actuelle.
Michelle Martin n'est qu'un exemple de ce qui arrive régulièrement, elle n'est qu'un cas parmi tous les prisonniers, condamnés à de lourdes peines pour des faits graves, qui sortent au tiers ou à la moitié de leur peine. S'en prendre à elle personnellement est donc se détourner de l'objectif réel et en plus, essayer de faire justice soi-même sur un cas particulier emblématique en oubliant tous les autres qui bénéficient des mêmes avantages qu'elle (et encore, à cause de la médiatisation et des pressions populaires, elle a eu un sort moins enviable que d'autres prisonniers, anonymes, qui ont aussi commis des faits crapuleux).
Les lois sont, par définition, de nature abstraite et générale. Focaliser sur une personne en particulier est donc une erreur : tout au plus, est-elle, comme des Nordine Benallal, dénoncé en son temps par mon équipe au sein du Front National, un symbole d'une politique à réformer.
Depuis la libération de Michelle Martin, chacun y va de son laïus au sujet de la nécessité de DURCIR les conditions de libérations anticipées. Rappelons qu'en 2006, notre fameux microcosme politique belge nous avait pondu une loi... ASSOUPLISSANT les conditions de libérations anticipées.
Et ce microcosme s'étonne d'avoir perdu tout crédit auprès des citoyens. Faut-il que ce petit monde soit autiste ?