mardi 26 juin 2012

Les pieds dans l'eau


D'après de nouvelles estimations présentées à l'occasion de la conférence de l'Union européenne des géosciences, le réchauffement climatique pourrait élever le niveau des océans de 80 cm à 1,5 m d'ici à la fin du siècle. Des estimations bien plus pessimistes que celles formulées dans le dernier rapport du Groupe Intergouvernemental d'Experts sur l'Evolution du Climat (GIEC).
 La Belgique connaitra une nouvelle vague de candidats réfugiés, cette fois non pas d’un lointain continent, mais une déferlante qui nous viendra de Flandre. Aujourd’hui, ils nous prennent pour des idiots, des fainéants, des profiteurs, leurs exigences sont de plus en plus nombreuses et les poltrons qui nous gouvernent cèdent à tous leurs caprices. De leur regard hautain, ils nous méprisent, ils parlent des Francophones comme si nous étions une race inférieur. La NWA revendique haut et fort son statut de parti Francophone et ne cèdera plus une parcelle de terre Wallonne au fossoyeur flamand de la Belgique. Nous exigeons Bruxelles capitale et toute sa périphérie comme terre Francophone, les communes dites à facilités, où vous prenez un malin plaisir à opprimer les francophones, sont le remboursement des investissements faits par l’industrie Wallonne pour le développement de la Flandre. Aujourd’hui souriez, demain pataugez les pieds dans la mer du Nord. Si vous tenez ferme vos revendications sans tenir compte du peuple Francophone, nous fermerons nos écluses et notre distribution d’eau potable, la salinisation de vos terres cultivables qui ne produiront plus vous entraineront vers la famine, le blé Wallon vous sera vendu au prix fort. Les Wallons aussi ont les moyens de vous opprimer, mais ce n’est pas dans notre culture, alors messieurs les communautaristes ravalez donc votre venin indépendantiste, car nous ne sommes pas certains que la population Flamande soit prête à boire l’eau de la mer et de vivre sur l’eau comme les boat people.


Buys Olivier, Vice-président Wallon NWA                                                                                                                                                                                                                                                   

dimanche 17 juin 2012

communiqué


Ce dimanche 17 juin, malgré le fait que les troupes de la NWA étaient présentes sur Charleroi et Liège pour des tractages, une délégation composée de cadres de la NWA ; le vice-Président Wallon Buys Olivier, la déléguée de Orp-Jauche Borgilion Annick, le délégué général Jeunesse Spreutels Nicolas et le délégué D’Evere Diels Marc, s'est rendue à la manifestation contre l’extrémisme islamique organisé par le Parti populaire. Cette marche qui aurait du être une marche citoyenne face aux nombreuses dérives islamiques qui sévissent sur le territoire belge n’a pas eu le succès attendu. En effet, de nombreux citoyens n’osent plus se joindre à une marche contestataire par peur du qu'en dira t-on imposé par nos politiques. Beaucoup osent parler et se défouler sur les réseaux sociaux, mais peu sont sur le terrain pour défendre nos valeurs, c’est regrettable. En marge de cette manifestation, le mouvement Nationaliste Nation s’est greffé tel un cancer à cette marche et ce qui devait arriver arriva, de nombreux citoyens quittèrent la marche. Le comportement incivique et totalement inapproprié de ce mouvement est une nuisance constante pour les partis patriotiques.

Néanmoins, les cadres de la NWA présents ont eux de bon contacts avec les membres du Parti Populaire et espèrent des actions communes dans un proche avenir. Nous remercions le Parti Populaire pour son accueil et l’organisation de cette manifestation qui concerne tous les citoyens épris de démocratie et de justice.

Buys Olivier
Vice-président Wallon NWA

vendredi 1 juin 2012

Communiqué de la NWA :



Ni honneur, ni fierté !

La NWA Bruxelles sera renforcée par un ex-député bruxellois qui nous rejoint pour notre combat francophone sur Bruxelles. Monsieur Jean-Pierre Stalpaert prend la Vice-Présidence de la région bruxelloise, la NWA sera le seul parti patriote à déposer une liste nationale, européenne à Molenbeek contre le Calife de la commune, au risque d’être insulté, raillé, menacé par ses amis colorés, exotiques et les journalistes à sa solde ou celle de son parti, nous ne sommes pas là pour lui plaire, nous ! Tenez bon, nous arrivons !!!


Nous nous souviendrons des hommes et femmes honnêtes qui composent votre corporation. Honte aux autres.

Au nom du respect élémentaire dû à notre démocratie, on aurait pu s'attendre à

ce que la presse, le monde politique et in fine chaque journaliste fassent
profil bas et ne se répandent pas en insultes et autres propos méprisables à l'endroit de notre parti, après avoir été courtisé par des partis démocratiques comme le PP, Wallonie d‘Abord, le MLD et bien d’autres !!! Sans nous connaître, que de mal dit sur nous !

Les pseudo journalistes de profession se demandent comment la NWA (Nouvelle Wallonie alternative) ; un nouveau parti démocratique (lui), grandit si vite en Wallonie et à Bruxelles, nous répondons de la demande du citoyen abandonné par vos chefs et décideurs politiques 40% de potentiel, une force que vous ne pourrez plus ignorer encore longtemps.


Des chaînes étrangères ne s’y sont pas trompées, n’ayant aucun aura de votre part nous sommes ravis de cette approche journalistique La NWA ne méritait pas l'attention des médias… Belges peut-être, manifestement pas étrangers, français, suisses, italiens.


Le manque d'honneur et de courtoisie la plus élémentaire ; caractéristique d'une certaine presse sans principes ni valeurs, inféodée au pouvoir en place, peureuse et non démocratique, le peuple crie dans la rue et vous relatez ce que votre rédacteur, commissaire politique stalinien veut bien diffuser hors censure, pour ne pas ennuyer le pouvoir qui vous paie votre salaire ou subsidie vos journaux, belle indépendance de la presse dans notre pays !


Prenez le pouvoir avec la NWA


Pour la NWA


Philippe Duquenne, Président

Olivier Buys, Vice-président Wallonie
Jean-Pierre Stalpaert. Vice-président Bruxelles