jeudi 27 décembre 2012


Communiqué de la N.W.A (Nouvelle Wallonie Alternative)
Les élections législatives israéliennes de 2013 approchent à grand pas ! Cela sera un très gros enjeu pour Israël et son peuple.
Le premier défi auquel Israël aura à faire face, c'est la crise économique mondiale, les élections sont participatives à cause d'un budget difficile à faire admettre pour le peuple Israélien, l'austérité.
Le deuxième défi est guerre ou paix ? Le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens est au cœur des crises qui secouent le proche et le moyen Orient. Cette surmédiatisation, paradoxalement constitue souvent un obstacle à la paix, les informations égrenées et mensongères sur la situation à Gaza, comme en Cisjordanie, les raids, attaques et représailles masquent les processus politiques en cours, leurs enjeux, leurs succès, comme leurs échecs.
Les deux partis forts d'Israël, la droite et l'ultra droite ont annoncé qu'ils feront liste commune en janvier. Si les résultats des élections à la Knesset confirment les intentions de vote, monsieur Nétanyahou est le mieux placé pour se succéder à lui, avec monsieur Lieberman sur la même liste, monsieur Nétanyahou part en campagne avec une image droitisée.
Car il faudra faire face aux terroristes du Hamas, à une Europe pro-musulmane et les États-Unis qui sont affaiblis au proche Orient, Israël pourrait se retrouver seul face aux dangers que représente l'Iran dans sa volonté de destruction d'Israël.
Voilà pourquoi, la N.W.A désire marquer sa sympathie et son soutien quel que soit le résultat des élections. Israël est notre ami, nous soutenons cet État depuis le début.
La N.W.A appelle tous les citoyens qui seront convoqués dans les différentes Ambassades et Consulats à accorder leurs voies en faveur de la Droite Israélienne.
Le bureau directeur de la N.W.A


Chers camarades,
Avant toute chose, je vous remercie d'avoir été présents cette année 2012 avec la NWA
La présentation des vœux sont des moments qui permettent une cohésion et un échange au sein d'un parti, en privilégiant les rapports humains aux rapports politiques. Ces occasions sont très rares, et je le déplore, mais elles sont le ciment de nos relations et en cela, j'apprécie tout particulièrement ce moment.
Cette année, nous avons mobilisé de nouveaux partenaires, nous avons avancé dans des projets conséquents tels que la participation de la NWA aux élections communales , provinciales ,notre visibilité dans le paysage politique, nous avons acquis de nouvelles capacités et nous avons permis l'émergence de délégués de la NWA dans toute la Wallonie et Bruxelles , une asbl d’aide aux citoyens, des tractages partout dans la plus petite ruelle de nos provinces , de chacune de ces réalisations n'a pu se faire sans votre mobilisation et je sais combien elle fut intense sur certains projets. De tout cela, je veux vous remercier et souligner que votre travail a été la clé de notre réussite.
Je souhaite vous dire combien je suis fier d'être à la tête de la Nouvelle Wallonie Alternative notre cher NWA ,que cette fierté persiste depuis presque un an déjà avec la même ferveur. En de nombreuses circonstances, j'ai pu mesurer le respect que notre parti la NWA génère et je sais que tout le mérite revient à chacun de vous.
Je suis conscient des attentes que je formule et qui peuvent parfois être interprétées comme démesurées, je mesure parfaitement la valeur du travail que vous avez accompli. Je tenais à vous signifier tout cela, notamment pour tous ces jours où la tâche vous paraît plus difficile et où vous pouvez perdre certaines convictions, noyés dans le flot des contrariétés.
Chers camarades, chers électeurs , chers militants ,chers cadres je prends conscience de l'importance que revêtent les évènements tels que ces vœux , pour nous tous en ces moments difficiles.
Les fêtes de fin d'année sont souvent une occasion spéciale de s'offrir une certaine réflexion, un retour sur soi. C'est également le moment idéal pour faire un bilan sur l'année passée et la possibilité de formuler des vœux pour demain, de prendre de bonnes résolutions pour atteindre la félicité personnelle, politique ou professionnelle.

J'espère que ces quelques lignes aujourd'hui, seront l'occasion d'échanges et de partages.
Je mesure l'importance de se voir et de se parler, en 2013 j’espère vous voir nombreux à nos réunions et bureaux politiques , tout particulièrement dans un milieu politique où l'individu n'est que trop peu pris en considération. Je souhaite que ce moment qui nous sera offert fasse vivre cette ambition commune de changement de progrès qui nous réunit et que le dialogue mène à l'écoute et à la compréhension.
Je n'abuserai pas plus longtemps de votre attention. Je tiens encore une fois à vous remercier très sincèrement pour tout ce que vous faites chaque jour pour notre parti la NWA.
Je vous adresse ainsi que toute la famille NWA mes vœux les plus sincères pour la nouvelle année2013, à vous tous ainsi qu'à vos proches et familles

Philippe Duquenne Président de le NWA


Le libéralisme a appris sa leçon...Le temps est venu de suivre la NWA en Belgique
LE MULTICULTURALISME A EU SA LEÇON.
La Hollande, là où 6 % de la population est musulmane, rejette dorénavant le multiculturalisme : Le gouvernement hollandais en a assez de se faire piétiner par les musulmans et abandonne son modèle de longue date de multiculturalisme qui n’a fait qu’encourager les immigrants islamistes à se créer une société parallèle et nocive à l’intérieur du pays.
Il faut pouvoir ouvrir les yeux ,en Belgique et en Wallonie , il y a eu les élections communales ou un vote communautaire à permis à des musulmans islamistes de prendre le pouvoir ,cela se produira encore dans le futur et ce futur n’est pas celui de la NWA
Un nouveau plan va être remis par le NWA au ministre de l’Intérieur ce dernier se lit comme suit:
La NWA partage l’insatisfaction du peuple Belge face au modèle de société multiculturelle en vigueur et exprime son intention de centrer maintenant ses priorités vers les valeurs fondamentales du peuple Belge . Dans le nouveau système d’intégration, les valeurs belge vont jouer un rôle central et de ce fait le gouvernement n’adhère plus au modèle de société multiculturelle.
Une intégration encore plus rigoureuse est parfaitement justifiée du fait que c’est ce que demande le Gouvernement à tout son peuple. Cette orientation est absolument devenue nécessaire parce que la société belge est en train de se désagréger en terme d’identité et plus personne ne se sent chez-lui en Belgique.
La nouvelle politique d’intégration sera beaucoup plus exigeante de la part des immigrants. Par exemple les immigrants devront obligatoirement apprendre une langue national et le Gouvernement devra prendre des mesures davantage coercitives à l’endroit des immigrants qui ignoreront les valeurs du pays et désobéiront aux lois nationales.
La NWA veut aussi cesser de donner des subsides spéciaux aux musulmans islamique pour s’intégrer ( alors qu’ils ne le font pas de toute façon ) car selon la NWA il n’appartient pas au Gouvernement et aux fonds publics d’intégrer les immigrants
La NWA prévoit aussi la création d’une législation interdisant les mariages forcés ainsi qu’une législation imposant des mesures sévères pour ces immigrants islamiques, intolérants qui diminuent volontairement leurs chances d’emploi simplement de par la manière qu’ils se vêtent. Plus spécifiquement le Gouvernement va interdire le port de vêtements couvrant tout le visage et faire appliquer la loi .(Voir proposition NWA Marc Paul)
La Belgique doit se rendre compte –peut-être sur le tard- que son libéralisme multiculturel est en train de faire du pays un territoire de tribus du désert qui somme toute est en train de tuer la nation d’origine ainsi que son identité propre.
Le futur de de la Belgique et de l’Europe peut très bien se lire dans ce texte.
Les immigrants musulmans quittent leur pays en raison de l’instabilité prévalant chez eux et en raison de la nature même de leur culture et fondamentalisme moyenâgeux. Mais ils reproduisent ces conditions néfastes dès qu’ils mettent pied dans leur pays d’accueil.
Des pays comme la Hollande, le Royaume-Uni et la Suisse, nous Belges , l’EUROPE ont instauré un style de vie qui fonctionne très bien.
Pourquoi donc faudrait-il favoriser un système invivable, impraticable ?
Si les musulmans ne veulent pas accepter la culture, la langue et les valeurs du pays d’accueil, ils n’ont qu’une chose à faire : rester là où ils sont et ne pas venir. Et surtout demeurer avec leur instabilité et mentalité dont personne en démocratie ne veut. Touts les autres sont le bienvenu
L’élection 2014 approche en Belgique. Soyez courageux, rejoignez la NWA
UNE NATION DE MOUTONS ENGENDRE TOUJOURS UN GOUVERNEMENT DE LOUPS....QUI SE RETOURNE éventuellement CONTRE SON PEUPLE
PRENEZ POSITION avec la NWA
FERMONS NOS FRONTIÈRES À LA MAUVAISE IMMIGRATION.
RENFORÇONS L’OBLIGATION DE PARLER LES LANGUES OFFICIELLES. RESPECT DE NOTRE CONSTITUTION PRÉVALENCE COMME SEULE CHARTE DES DROITS.
PAS DE GRATUITÉ À DES IMMIGRANTS RÉCALCITRANTS.
La NWA

vendredi 21 décembre 2012


Monsieur Ahrouch porte parole du parti belge Islamique ( ISLAM)
Je vous remercie au nom des 10 millions de belges qui grâce à vous ont enfin une vision claire de la charia et des dangers qu'elle représente pour notre démocratie.
Sans vous et sans message honnête ; 10 millions de belges auraient continué de croire que la charia n'était qu'une vague tradition attachée à une religion somme toute « comme les autres « .
Maintenant ils savent qu'un certain islam est envahissant.... Ils savent que tout bon musulman se doit de prêcher l'islam partout où il le peut..... Ils savent qu'un bon musulman doit pratiquer la guerre sainte, le dijad, afin de répandre la vraie religion « d'amour et de paix « dont vous vous revendiquez ?
Merci ! Merci ! Merci
Merci de vous être démasqué, d'avoir été honnête.... Merci d'avoir clamé haut et fort la charia est notre seule loi !
Merci d'avoir, avec sincérité qui vous honore, déclaré que vous vouliez « faire de notre Belgique un État islamique «, votre message a été maintes fois vu, lu et entendu dans tous les médias.
Quelle publicité formidable !.... Mais surtout, merci d'avoir créé en Belgique une crise institutionnelle.
Votre élection a permis de montrer au grand jour la passivité, la trahison et la collaboration criminelle de certains de nos dirigeants politiques.... Vous avez permis à la N.W.A de les démasquer ! Chaque jour dans la presse, vos frères font parler d'eux, vol avec violence, viol en réunion, vol à main armée, meurtre, décadence d'esclavage de la femme, mariage forcé etc.... Bravo pour votre religion de paix et d'amour.
Et pourtant les arguments juridiques existaient, juste là, sous le nez de nos dirigeants politiques. Des lois européennes, des Arrêts de la Cour européenne, des recommandations de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe et même de la jurisprudence exactement en rapport avec le cas du parti Islam.
Nos dirigeants politiques ont donc menti en nous affirmant ne pas posséder les moyens juridiques d'interdire votre parti et votre élection. Ils en avaient non seulement la possibilité, mais aussi l'obligation ! La Belgique est signataire de la Convention Européenne des Droits de l'Homme qui est contraignante, c'est à dire qu'elle doit être appliquée.
Voilà pourquoi je parle de crise institutionnelle. Ils n'ont pas fait leur boulot. Ils n'ont pas appliqué les lois de notre pays et celles auxquelles notre pays se doit d'obéir : Les lois internationales qui prévalent sur nos lois nationales. Ils n'ont, volontairement, pas protégé nos institutions.
Ils vont donc devoir se reprendre ou démissionner !
Vous voyez comme la démocratie est bien faite, elle a tout prévu. A propos de démocratie, à vous qui avez affirmé « avoir été élu démocratiquement « , je vais vous expliquez ce que ce mot DEMOCRATIE signifie..... Démocratie signifie que le pouvoir est assuré par le peuple. Le peuple se fait représenter par des élus. D’où le nom la Chambre des représentants. Nos élus votent des lois, font appliquer ces lois et veillent à ce qu'elles soient appliquées par ceux d'entre eux qui dirigent le pays, « le pouvoir exécutif « c'est évidemment un résumé, mais c'est simple, n'est-ce-pas ? Rappelons aussi que, le pouvoir du peuple étant souverain, nos élus se doivent de rester à son écoute afin de modifier rapidement des lois qui n'auraient plus l'assentiment du peuple.
Et enfin, merci Monsieur Redouane Ahrouch, merci parce-que vous donnez de l'eau au moulin de la vraie droite radicale, nous avons aujourd'hui, grâce à vous des arguments.
La NWA

Monsieur Jacques REVAH
Ambassadeur
Votre excellence
Le parti Belge N.W.A parti de la droite radicale condamne avec fermeté les tirs de roquettes sur Israël et soutient le peuple Israélien dans sa volonté de mettre un terme aux agissements terroristes du Hamas.
La NWA condamne également avec fermeté la décision de l'Union Européenne d'accorder une aide de 5 milliards d'euros à l'Egypte, 5 milliards qui seront surement utilisés a fournir des armes à leurs frères palestiniens ! Nous ne pouvons accorder aucune aide à des pays qui directement ou indirectement soutiennent une politique génocidaire envers Israël. Nous condamnons également les partis au pouvoir du Gouvernement belge qui autorise des manifestations dans la capitale de l'Europe pro-palestinien, nous appelons cela un déni démocratique, soutenir des terroristes est un scandale, mais vous savez que le Royaume de Belgique devient de plus en plus islamique.
Aussi la NWA demande aux politiques et aux autorités belges la plus grande sévérité et des sanctions exemplaires à toute personne, et groupe politique, qui par leurs actes ou paroles commettent des actes qui portent préjudice au peuple Israélien.
La NWA exige que toute manifestation publique où la haine et l'antisémitisme apparaissent soit immédiatement et sévèrement sanctionnée.
La NWA appelle à toute personne éprise de liberté et de démocratie à manifester ouvertement son soutien à Israël, seul pays démocratique de la région.
Les autorités belges ont soutenu le printemps arabe ? Nous voyons aujourd'hui les fréres musulmans au pouvoir dans ces pays ! Irresponsabilité de la part des partis politiques au pouvoir.
Vous avez connu le génocide hitlérien, il ne faudrait pas connâitre à nouveau le génocide musulman, car bon nombre de nos grands-parents Wallons ont sauvés et protégés les enfants juifs des camps d'extermination.
La NWA vous apporte son soutien Monsieur l'Ambassadeur.
Nous vous prions excellence, d'agréer l'assurance de nos respectueuses salutations.
Philippe Duquenne                             Olivier Buys                                        Pierre-Paul Mennicken
Président NWA                                     Vice-président NWA                         Délégué général Wallon NWA

L'immigration.
Cette locution verbale fait à ce jour coulé beaucoup trop d'encre.
Nous sommes confrontés dans nos pays civilisés à l'impact de notre réussite, elle engage de nombreuses personnes à vouloir venir bénéficier de nos acquis sociaux. Conquis de haute lutte par nos pères, afin de nous assurer un bien v Elle n'est pas source de discordes mais l'inaction des gouvernants laisse perplexe et dubitatif.
Nous désirons dès lors demander auprès de nos politiques les suggestions suivantes pour l'élaboration d'une « LOI SUR L'IMMIGRATION ». Nous ne désirons pas qu'elle soit discriminatoire mais bien rassurante pour l'ensemble des ressortissants vivant en Belgique, dans la recherche d'une harmonie, sans cesse mise en péril par quelques troubles fêtes, plus soucieux du bénéfice de nos institutions que du progrès de notre pays.
PROPOSITION DE LOI
Article premier.
L'immigration au sein de notre pays doit être régulée de manière à éviter les attentes, de longue durée dans nos institutions d'accueil.
Les portées de loi régiront les demandes et leurs analyses dans les trois mois qui suivent leur dépôt auprès du ministère de tutelle.
Aucunes dérogations n'interviendront dans la décision adoptée par le dit ministère, ces décisions seront irrévocables et sans appel.
Les demandes seront traitées sans priorité et aucun cas ne sera abordé sans les avis des membres de la commission, composée par les quatre régions de notre pays.
Article deux.
Les candidats à l'immigration dans notre pays, devront déposer auprès de notre ambassade un moratoire comportant les éléments suivants, en application de nos lois et coutumes européennes.
– identité complète de l'époux, de l'épouse (une seule épouse), des enfants nés de cette union (première épouse).
– Motivation d'immigration
– pas de regroupement familial.
– Preuve de connaissance de la langue selon la région choisie.(où engagement formel de l'étude de celle-ci)
– Capacité financière évaluée sur une à cinq années.
– Plus value apportée au pays dans le cadre de l'immigration. Nous entendons par là, la valeur ajoutée à leur venue dans le cadre de leur savoir faire, métier, artisanat, ingénierie,etc.
Article trois.
Le dépôt de cette demande sera analysé dans un premier temps par l'ambassade compétente sur place en collaboration étroite avec les autorités du pays, afin d'éviter les cas suivants :
– appartenance à une mouvance politique déstabilisante et jugée dangereuse.
– Personnes condamnées pour des faits graves dans leur pays d'origine.
– Personnes militantes dans des groupes de politiques extrêmes.
– Personnes fuyant leurs obligations militaires, civiques, ou fuyant une condamnation.
– Personnes dont l’intégration poserait un problème.
– Personnes sans possibilités de mise au travail, sans diplôme, sans capacités artisanales, sans plus value pour l'Europe.
Article quatre.
Les candidats identifiés selon les préceptes précédents recevront à leur entrée dans le pays, toutes les directives nécessaires au respect des lois et us établis en Belgique. Les candidats seront contraints de collaborer activement à leur intégration par une étude approfondie de la langue, du choix de leur région.
Aucune priorité ne sera accordée, les dossiers étant traités les uns à la suite des autres, selon une numération accordée lors de leur inscription de candidature, et tenue par le ministère compétant.
Article cinq.
Durant la période de transcription des candidats immigrés, les demandeurs recevront une aide composée uniquement du gîte et du couvert, qui fera l'objet d'un remboursement intégral, lors de l'acceptation du candidat, et dès qu'il le pourra par le fruit de son travail, rembourser les montants facturés.
Après cette période le candidat recevra une carte d'intégration d'une durée maximum selon le montant de sa contribution d'intégration fixée à son inscription initiale.
Cette contribution ne sera pas due pour les candidats apportant la preuve formel d'un travail déclaré dans les règles de l'art et accompagné d'un contrat d'emploi portant sur une durée minimum de 10 années, sans possibilités pour l'employeur de bénéficier des avantages liés aux normes de l'ONEM, nous entendons par là les plans de tout ordre mis en place par le gouvernement pour favoriser l'emploi des personnes installées en Belgique, et y correspondant aux critères.
Article six.
La contribution d'intégration, sera fixée selon les critères suivants :
– capacité de vie en Belgique selon l'index santé en vigueur avec la désignation d'un minimum vital mensuel.
– Dépôt sur un compte rubrique, géré par l'état belge et dont les intérêts resterons propriété de l'état.
– Le candidat recevra chaque mois, le montant fixé par la loi(minimum vital)
– Le candidat ne pourra souscrire aucun acte légal, en matière de prêt hypothécaire, en matière de prêt d'investissement, en matière de prêt personnel, en matière de prêt de financement qui pourrait par leur durée respective allonger la durée de cinq ans fixée par la loi.
– Le candidat devra obtenir un contrat de travail à durée indéterminée, qui engagera en cas de rupture de contrat, dans les cinq ans qui suivent la durée initiale, fixée à cinq premières années, soit un minimum de dix années complètes; l'employeur. Ce dernier sera tenu responsable de toutes les dettes du candidat pendant une durée de trente ans et un jour.
– Aucun candidat ne pourra se prévaloir d'une indemnité dans le chef d'une rupture de contrat à ses torts. Il ne pourra bénéficier des indemnités de chômage que pour une durée de 30 jours par année de travail complète, et seulement en cas de fermeture pour cause de faillite, ou délocalisation.
Article sept.
Les indemnités d’ordres suivants ne seront pas dues au candidat durant toute la durée de son stage d'attente, soit les cinq premières années.
– indemnité de chômage (à l'exception du chômage économique accordé à l'entreprise)
– indemnité de rupture de contrat dans le chef du candidat.
– indemnité de mutuelle
– indemnité de CPAS
– allocations familiales pour les enfants non installés et non scolarisés en Belgique. Nous entendons par là, les enfants légitimes nés de l'union avec la première épouse, nos us ne prévoyant en aucun point la bigamie.
Par contre le candidat pourra bénéficier des soins de santé minimum et de la gratuité de ceux-ci, s'il n'a pas encore de travail rémunéré, outre cette motion toutes les règles en vigueur sont d'application stricte.
Article huit.
Les candidats à l'immigration recevront une carte d'identité provisoire valable cinq années, à partir de l'acceptation de leur dossier candidat.
Les enfants seront scolarisés dans les écoles reconnues par le ministère de l'éducation nationale, et suivront des cours intensifs de civisme.
Article neuf.
Les candidats pourront suivre leur culte selon les préceptes des lois belges et ne pourront y enseigner, ni y militer en aucunes façons.
Les ministres du culte seront tenus de mentionner cela par le biais d'une inscription dans le registre du culte de leur communauté.
Les mariages seront accordés après leur acceptation en tant que membre de la communauté belge, ils ne pourront obtenir de double nationalité et devront au terme de leur stage choisir une finalité à leur nationalité.
Au terme de ces cinq années, le candidat reçu, choisira sa nationalité qui le conduira à une mise à l'épreuve de cinq années complémentaires, durant cette période il ne pourra prétendre à aucun mandat politique, et ne sera pas autorisé au vote pour les élections communales et législatives.
Article dix.
Le candidat ne pourra subir de condamnation de quel qu'ordre que se soit, ni en matière de correctionnel, de 1°instance, ou d'assise. Seul les infractions de simple police seront admises, c'est à dire, infractions de roulage simple.
Les condamnés se verront dans l'obligation de rembourser intégralement le dol subi par la victime, de plus après ce remboursement il se verra rejeté et renvoyé immédiatement dans son pays d'origine, sans bénéfice d'aucunes indemnités quelconques.
Les membres de sa famille subiront le même sort et ne pourront pas réitérer de demande à l'immigration en Belgique, voire en Europe selon la gravité des faits lui étant reprochés, aucunes peines de prison ne seront accomplies en Belgique et immédiatement appliquées dans leur pays d'origine, les biens seront saisis et vendus, au profit de la victime des faits
Article onze.
Le candidat sera protégé de tous agissements néfastes à son égard, tendant à lui faire perdre sa candidature. Les responsables seront poursuivis selon les lois en vigueur.
Le candidat ne pourra accéder aux votes pour des élections communales, fédérales, européennes qu'après avoir reçu la nationalité belge, soit après dix années. Les enfants nés en Belgique ne pourront en aucuns cas recevoir la double nationalité, mais entreront en ligne de compte pour l'obtention de leur reconnaissance avec le dossier de leurs parents.
Article douze.
En fin de contrat de cinq ans, si le candidat n'a pas obtenu les principes établis, il sera rapatrié dans son pays d'origine, et ne pourra réitérer de demande avant une période de dix années, calculée depuis la date de son départ définitif.
Article treize.
Cette motion législative a pour but de réduire à néant les tentatives de personnes désireuses de profiter largement des bienfaits de notre société européenne. Nous ne pouvons devenir les seuls bienfaiteurs de l'humanité.
Il ne s'agit en rien de xénophobie à l'égard d'une ou l'autre appartenance, mais un moratoire afin de conserver à nos concitoyens, de toute origine, une vie sociale méritée.
Proposition de loi
NOUVELLE WALLONIE ALTERNATIVE

Madame & Messieurs les SECRETAIRES GENERAUX des syndicats
FGTB – CSC – CGSLB
Madame ANNE DEMELENNE
Monsieur CLAUDE ROLIN
Monsieur Noël BERNARD
Nous nous adressons à votre haute autorité, afin d'apporter une réponse franche à nos affiliés, menacés par vos instances locales d'exclusion.
Certains journalistes par trop zélés, nous qualifient d'extrémiste de droite, et d'autres d'extrémiste de gauche? Nous voilà donc à la croisée des chemins, nous désirons dès lors pouvoir vous exposer, nos identités politiques.
Notre discours porte sur le peuple, celui qui chaque jour s'interroge sur sa fin de mois, celui qui décide de se soigner, de se chauffer, de simplement vivre jusqu'au delà du 10 du mois !!
Nous ne stigmatisons en aucun cas notre discours sur une religion ou une autre, en notre parti, chacun de quel qu'origine qu'il soit est le bienvenu. Nous sommes pour une immigration bénéfique, que chaque personne puisse apporter en nos murs, une plus value et le désir partagé de vivre sous son nouveau drapeau en harmonie totale, à la réussite de sa famille et à l'amour immodéré de la liberté.
On nous caricature de raciste, parce que nous avons imprimer un écusson représentant un porc avec la mention « Protégez vous adoptez un porc ». Pouvons nous considérer cela comme le même comportement que celui adoptez par notre ministre des affaires étrangères, Didier REYNDERS sur la proximité et particularité de Molenbeek Saint Jean? Sachant que Madame MILQUET qualifie ces propos d'humour bien connu de son ami Didier, où devons nous agréer la position de Madame ONCKELINKS, qualifiant elle, ces propos de scandaleux. Belle union au sein d'un gouvernement. Néanmoins Monsieur le Ministre des affaires étrangères, n'est pas qualifié d'extrémiste de droite.
Nous sommes dès lors appeler, à vivre sans la moindre attention médiatique. Par contre, les membres de la N-VA, ne sont pas inquiétés outre mesure, ne s'adressant pas aux autres, mais bien aux francophones... Considérez cette remarque comme un peu humour noir.
Devant ces futures exclusions, nous sommes étonnés de vivre en notre démocratie. Nous gardons le souvenir d'une « DECLARATION DES DROITS DE L HOMME » indiquant que chacun peut exprimer son opinion en toute liberté?? S'agit-il d'un rêve?
Nous souhaitons dès à présent vous présenter notre programme, basé sur le bien être des citoyens et non sur la stigmatisation sur une ethnie. En l'occurrence, malgré de nombreuses recherches infructueuses à ce jour, nous n'avons toujours pas trouvé, le pays ISLAM, il ne s'agit donc pas de racisme. En conclusion, nous rejetons toutes formes de religion, mais jamais un travailleur.
Nous avons participé, il y a peu à un débat, organisé par le syndicat FGTB SETCA, dans la belle ville de Nivelles, où le sieur ABRAMOVITZ, journaliste, nous a qualifié sans nous connaître d'extrémiste de droite, nous gardons le souvenir de ses articles de soutien aux fameux CCC; dont les mains ruissellent encore de sang; ils nous semblent opportun qu'il soutenait à l'époque des extrémiste de gauche??? Vous nous commenterez cette information, en nous indiquant qu'il a changé. Certes alors veuillez considérer que les anciens membres du FN, au nombre de quatre, qui adhérent à notre parti, ont eux aussi changés. Il est bien connu que chacun en murissant, devient plus doux. Et l'adage dit aussi que seuls les simples d'esprit ne changent pas d'avis.
Ces diverses précisions étant déposées en vos mains, nous vous demandons de revoir les différentes propositions d'exclusion du syndicat, et à ouvrir le véritable débat. Les différentes personnes que nous avons été non autorisé à rencontrer en compagnie de nos affiliés, ouvrent les portes d'un déni de démocratie alarmant. Vous voudrez bien admettre que cette situation est particulièrement inquiétante.
Notre parti s'est glissé au sein de la manifestation de Bruxelles, et tout au long de cette réunion de travailleurs souffrant d'une Europe désinvolte, nous n'avons fait preuve de violences ou de propos racistes et xénophobes, qu l'on nous prête trop souvent à tord.
Nous vous remercions de nous accorder une écoute voire un rendez vous, au lieu et date vous convenant, afin que nous puissions sans ambages vous informer de notre programme.
Nous vous prions de croire, Madame, messieurs les responsables nationaux, en l'expression de notre parfaite considération.
Marc PAUL

L'immigration.
Cette locution verbale fait à ce jour coulé beaucoup trop d'encre.
Nous sommes confrontés dans nos pays civilisés à l'impact de notre réussite, elle engage de nombreuses personnes à vouloir venir bénéficier de nos acquis sociaux. Conquis de haute lutte par nos pères, afin de nous assurer un bien v Elle n'est pas source de discordes mais l'inaction des gouvernants laisse perplexe et dubitatif.
Nous désirons dès lors demander auprès de nos politiques les suggestions suivantes pour l'élaboration d'une « LOI SUR L'IMMIGRATION ». Nous ne désirons pas qu'elle soit discriminatoire mais bien rassurante pour l'ensemble des ressortissants vivant en Belgique, dans la recherche d'une harmonie, sans cesse mise en péril par quelques troubles fêtes, plus soucieux du bénéfice de nos institutions que du progrès de notre pays.
PROPOSITION DE LOI
Article premier.
L'immigration au sein de notre pays doit être régulée de manière à éviter les attentes, de longue durée dans nos institutions d'accueil.
Les portées de loi régiront les demandes et leurs analyses dans les trois mois qui suivent leur dépôt auprès du ministère de tutelle.
Aucunes dérogations n'interviendront dans la décision adoptée par le dit ministère, ces décisions seront irrévocables et sans appel.
Les demandes seront traitées sans priorité et aucun cas ne sera abordé sans les avis des membres de la commission, composée par les quatre régions de notre pays.
Article deux.
Les candidats à l'immigration dans notre pays, devront déposer auprès de notre ambassade un moratoire comportant les éléments suivants, en application de nos lois et coutumes européennes.
– identité complète de l'époux, de l'épouse (une seule épouse), des enfants nés de cette union (première épouse).
– Motivation d'immigration
– pas de regroupement familial.
– Preuve de connaissance de la langue selon la région choisie.(où engagement formel de l'étude de celle-ci)
– Capacité financière évaluée sur une à cinq années.
– Plus value apportée au pays dans le cadre de l'immigration. Nous entendons par là, la valeur ajoutée à leur venue dans le cadre de leur savoir faire, métier, artisanat, ingénierie,etc.
Article trois.
Le dépôt de cette demande sera analysé dans un premier temps par l'ambassade compétente sur place en collaboration étroite avec les autorités du pays, afin d'éviter les cas suivants :
– appartenance à une mouvance politique déstabilisante et jugée dangereuse.
– Personnes condamnées pour des faits graves dans leur pays d'origine.
– Personnes militantes dans des groupes de politiques extrêmes.
– Personnes fuyant leurs obligations militaires, civiques, ou fuyant une condamnation.
– Personnes dont l’intégration poserait un problème.
– Personnes sans possibilités de mise au travail, sans diplôme, sans capacités artisanales, sans plus value pour l'Europe.
Article quatre.
Les candidats identifiés selon les préceptes précédents recevront à leur entrée dans le pays, toutes les directives nécessaires au respect des lois et us établis en Belgique. Les candidats seront contraints de collaborer activement à leur intégration par une étude approfondie de la langue, du choix de leur région.
Aucune priorité ne sera accordée, les dossiers étant traités les uns à la suite des autres, selon une numération accordée lors de leur inscription de candidature, et tenue par le ministère compétant.
Article cinq.
Durant la période de transcription des candidats immigrés, les demandeurs recevront une aide composée uniquement du gîte et du couvert, qui fera l'objet d'un remboursement intégral, lors de l'acceptation du candidat, et dès qu'il le pourra par le fruit de son travail, rembourser les montants facturés.
Après cette période le candidat recevra une carte d'intégration d'une durée maximum selon le montant de sa contribution d'intégration fixée à son inscription initiale.
Cette contribution ne sera pas due pour les candidats apportant la preuve formel d'un travail déclaré dans les règles de l'art et accompagné d'un contrat d'emploi portant sur une durée minimum de 10 années, sans possibilités pour l'employeur de bénéficier des avantages liés aux normes de l'ONEM, nous entendons par là les plans de tout ordre mis en place par le gouvernement pour favoriser l'emploi des personnes installées en Belgique, et y correspondant aux critères.
Article six.
La contribution d'intégration, sera fixée selon les critères suivants :
– capacité de vie en Belgique selon l'index santé en vigueur avec la désignation d'un minimum vital mensuel.
– Dépôt sur un compte rubrique, géré par l'état belge et dont les intérêts resterons propriété de l'état.
– Le candidat recevra chaque mois, le montant fixé par la loi(minimum vital)
– Le candidat ne pourra souscrire aucun acte légal, en matière de prêt hypothécaire, en matière de prêt d'investissement, en matière de prêt personnel, en matière de prêt de financement qui pourrait par leur durée respective allonger la durée de cinq ans fixée par la loi.
– Le candidat devra obtenir un contrat de travail à durée indéterminée, qui engagera en cas de rupture de contrat, dans les cinq ans qui suivent la durée initiale, fixée à cinq premières années, soit un minimum de dix années complètes; l'employeur. Ce dernier sera tenu responsable de toutes les dettes du candidat pendant une durée de trente ans et un jour.
– Aucun candidat ne pourra se prévaloir d'une indemnité dans le chef d'une rupture de contrat à ses torts. Il ne pourra bénéficier des indemnités de chômage que pour une durée de 30 jours par année de travail complète, et seulement en cas de fermeture pour cause de faillite, ou délocalisation.
Article sept.
Les indemnités d’ordres suivants ne seront pas dues au candidat durant toute la durée de son stage d'attente, soit les cinq premières années.
– indemnité de chômage (à l'exception du chômage économique accordé à l'entreprise)
– indemnité de rupture de contrat dans le chef du candidat.
– indemnité de mutuelle
– indemnité de CPAS
– allocations familiales pour les enfants non installés et non scolarisés en Belgique. Nous entendons par là, les enfants légitimes nés de l'union avec la première épouse, nos us ne prévoyant en aucun point la bigamie.
Par contre le candidat pourra bénéficier des soins de santé minimum et de la gratuité de ceux-ci, s'il n'a pas encore de travail rémunéré, outre cette motion toutes les règles en vigueur sont d'application stricte.
Article huit.
Les candidats à l'immigration recevront une carte d'identité provisoire valable cinq années, à partir de l'acceptation de leur dossier candidat.
Les enfants seront scolarisés dans les écoles reconnues par le ministère de l'éducation nationale, et suivront des cours intensifs de civisme.
Article neuf.
Les candidats pourront suivre leur culte selon les préceptes des lois belges et ne pourront y enseigner, ni y militer en aucunes façons.
Les ministres du culte seront tenus de mentionner cela par le biais d'une inscription dans le registre du culte de leur communauté.
Les mariages seront accordés après leur acceptation en tant que membre de la communauté belge, ils ne pourront obtenir de double nationalité et devront au terme de leur stage choisir une finalité à leur nationalité.
Au terme de ces cinq années, le candidat reçu, choisira sa nationalité qui le conduira à une mise à l'épreuve de cinq années complémentaires, durant cette période il ne pourra prétendre à aucun mandat politique, et ne sera pas autorisé au vote pour les élections communales et législatives.
Article dix.
Le candidat ne pourra subir de condamnation de quel qu'ordre que se soit, ni en matière de correctionnel, de 1°instance, ou d'assise. Seul les infractions de simple police seront admises, c'est à dire, infractions de roulage simple.
Les condamnés se verront dans l'obligation de rembourser intégralement le dol subi par la victime, de plus après ce remboursement il se verra rejeté et renvoyé immédiatement dans son pays d'origine, sans bénéfice d'aucunes indemnités quelconques.
Les membres de sa famille subiront le même sort et ne pourront pas réitérer de demande à l'immigration en Belgique, voire en Europe selon la gravité des faits lui étant reprochés, aucunes peines de prison ne seront accomplies en Belgique et immédiatement appliquées dans leur pays d'origine, les biens seront saisis et vendus, au profit de la victime des faits
Article onze.
Le candidat sera protégé de tous agissements néfastes à son égard, tendant à lui faire perdre sa candidature. Les responsables seront poursuivis selon les lois en vigueur.
Le candidat ne pourra accéder aux votes pour des élections communales, fédérales, européennes qu'après avoir reçu la nationalité belge, soit après dix années. Les enfants nés en Belgique ne pourront en aucuns cas recevoir la double nationalité, mais entreront en ligne de compte pour l'obtention de leur reconnaissance avec le dossier de leurs parents.
Article douze.
En fin de contrat de cinq ans, si le candidat n'a pas obtenu les principes établis, il sera rapatrié dans son pays d'origine, et ne pourra réitérer de demande avant une période de dix années, calculée depuis la date de son départ définitif.
Article treize.
Cette motion législative a pour but de réduire à néant les tentatives de personnes désireuses de profiter largement des bienfaits de notre société européenne. Nous ne pouvons devenir les seuls bienfaiteurs de l'humanité.
Il ne s'agit en rien de xénophobie à l'égard d'une ou l'autre appartenance, mais un moratoire afin de conserver à nos concitoyens, de toute origine, une vie sociale méritée.
Proposition de loi
NOUVELLE WALLONIE ALTERNATIVE

mercredi 19 septembre 2012


19 septembre 2012

Marine Le Pen confirme l'interdiction d'usage du sigle FN en Belgique

Maître Ghislain Dubois, conseil de Marine Le Pen en Belgique, a confirmé ce midi, à Philippe Duquenne, président de la NWA, l'interdiction d'usage par quiconque du sigle FN en Belgique par sa cliente, et ce sur instructions expresses de celle-ci.
Philippe Duquennequi avait immédiatement respecté, au mois de janvier dernier, la demande en ce sens de Marine Le Pen, avait été interpellé par diverses tentatives d'usage du sigle FN qu'il avait constatées lors du dépôt des listes électorales pour les élections communales et provinciales, qui ont lieu en ce moment.
Le président de la NWA avait notamment remarqué que certains individus se réclamaient, lors de ce dépôt, de Marine Le Pen et avaient tenté de déposer des listes sous le sigle FNW en affirmant avoir le soutien du Front National français.
Maître Ghislain Dubois vient donc de lui confirmer le caractère frauduleux de ce dépôt.

lundi 17 septembre 2012

Les grands « démocrates » qui nous gouvernent ont encore frappé !


Le samedi 15 septembre 2012 sera une date à ne pas oublier.
Borgerhout, commune à forte densité d’immigrés, s’est enflammée suite à une campagne de mobilisation par texto du groupement extrémiste musulman Sharia4Belgium appelant à une manifestation sauvage contre un film dénonçant les dérivent du prophète Mohamed.
Des mouvements de même nature ont été remarqués simultanément dans plusieurs pays européens, ce qui semble démontrer la coordination internationale des initiateurs de ces manifestations, au contraire de ce qu’affirment ceux qui, par angélisme ou sciemment, prétendent à des mouvements spontanés.
La NWA se demande donc dans quelle mesure les autorités belges et internationales sont conscientes du danger que peut représenter ce genre d’initiative émanent d’extrémistes religieux cherchant à monter l’ensemble de la communauté musulmane contre les valeurs européennes.
Cet essai aura en tout cas permis aux meneurs intégristes de tester leur capacité de mobilisation en vue, probablement, de mouvements de plus grand ampleur à l’avenir.
Cela laisse présager de bien mauvaises nouvelles pour la sauvegarde des Droits de l’Homme auxquels nous sommes attachés et que ces extrémistes religieux veulent abolir pour les remplacer par une loi coranique contrevenant à tout ce qui caractérise nos démocraties européennes.
La NWA exhorte donc les autorités compétentes à enfin prendre à bras-le-corps l’extrémisme religieux et à arrêter radicalement la contagion, qui est à craindre, du fanatisme, au sein de la communauté musulmane.
Olivier Buys
Vice-Président wallon de la NWA     

La droite nationaliste qui s’occupe des gens de chez nous s’appelle à présent NWA !



Chers camarades,

La droite nationaliste qui s’occupe des gens de chez nous s’appelle à présent NWA !
Les partis autoproclamés démocratiques s’occupent plus du bonheur des citoyens de l’autre bout du monde que de ceux qui habitent dans leur commune. Les gens sont pauvres le 8 du mois après avoir payé leurs factures de survie. Pendant que nos « élites » vivent dans des châteaux, nos anciens doivent choisir entre avoir chaud, manger, se soigner. Nous avons des travailleurs qui perdent leur emploi tous les jours, on leur refuse des logements sociaux qui sont inoccupés, pas d’aide pour eux.
Même en travaillant, on ne sait plus gâter ses enfants, sa femme, sa famille, on est pauvre
On n’ose plus sortir le soir ni dire pourquoi sans être traité de raciste, mais cela devient de l’humour lorsqu’un extrémiste nous propose de nous convertir ou d’aller vivre au pôle Nord. Il est plus facile de trouver de la « farine » hallucinogène qu’un pain après 20 heures, les voiries sont inexistantes, nos rues sont dignes de faire office de pistes de rallye exotiques… Bref, nous touchons le ridicule tous les jours et, pire, nous l’acceptons : nos politiques que le monde entier nous envie nous prennent pour des béni-oui-oui...
Supprimer les armes festives des marcheurs folkloriques fait partie de leurs idées de génie, car vous savez tous comme moi que nos bandits en Belgique attaquent les banques au mousquet et au tromblon… alors qu’il n’y a jamais eu autant de kalachnikovs en circulation dans nos rues.
Comme tous les 6 ans, comme à chaque élection, 3 mois avant l'échéance, nos politiques trouvent la solution à tous nos problèmes et leur esprit fécond, endormi depuis cinq ans et demi, se réveille : l'étincelle brille à nouveau, ils ont des solutions pour tout, qu'ils vous distillent pour vous convaincre qu'ils vous rendront heureux dans le meilleur des mondes.
Malheureusement, il y en a encore trop de camarades qui les croient et qui ne se souviennent plus de ces mêmes promesses qu’ils tenaient il y a 6 ans déjà.
Regardez dehors le résultat de leur magnifique travail !
Je serai tête de liste pour la NWA (Nouvelle Wallonie alternative) : pensez à changer votre commune en votant NWA. Parlez-en autour de vous : NWA. Courage, on arrive !
Prenez le pouvoir dans votre commune avec la NWA ! La droite nationaliste qui s’occupait des gens de chez nous est de retour : NWA.

lundi 3 septembre 2012

Manifestations à Malonne contre Michelle Martin : une réaction à chaud de Philippe Duquenne


Ce ne sont ni les nonnes ni les policiers ni même Michelle Martin elle-même qu'il faut attaquer mais bien les politiciens qui ont voté les lois qui ont permis d'arriver à la situation actuelle.
Michelle Martin n'est qu'un exemple de ce qui arrive régulièrement, elle n'est qu'un cas parmi tous les prisonniers, condamnés à de lourdes peines pour des faits graves, qui sortent au tiers ou à la moitié de leur peine. S'en prendre à elle personnellement est donc se détourner de l'objectif réel et en plus, essayer de faire justice soi-même sur un cas particulier emblématique en oubliant tous les autres qui bénéficient des mêmes avantages qu'elle (et encore, à cause de la médiatisation et des pressions populaires, elle a eu un sort moins enviable que d'autres prisonniers, anonymes, qui ont aussi commis des faits crapuleux).
Les lois sont, par définition, de nature abstraite et générale. Focaliser sur une personne en particulier est donc une erreur : tout au plus, est-elle, comme des Nordine Benallal, dénoncé en son temps par mon équipe au sein du Front National, un symbole d'une politique à réformer.
Depuis la libération de Michelle Martin, chacun y va de son laïus au sujet de la nécessité de DURCIR les conditions de libérations anticipées. Rappelons qu'en 2006, notre fameux microcosme politique belge nous avait pondu une loi... ASSOUPLISSANT les conditions de libérations anticipées.
Et ce microcosme s'étonne d'avoir perdu tout crédit auprès des citoyens. Faut-il que ce petit monde soit autiste ?

mercredi 29 août 2012

Libération de Michelle Martin: entre révolte et consternation !



La NWA s'indigne avec force de la libération de Michelle Martin. Depuis des années, la NWA n'a pas manqué d'alerter la population quant à l'imminence de la libération de la criminelle et quant à la nécessité de changer les lois et en particulier la loi Lejeune, taillée sur mesure pour les pires criminels.

LA NWA se déclare consternée par les réactions de la majorité deséditioralistes de la presse écrite, invariablement donneurs de leçons du haut de leur tour d'ivoire. Dans quel monde vivent donc ces journalistes pour être à ce point coupés de la réalité ? De quoi sont-ils faits pour être si méprisants envers le peuple belge ?
Ce "politiquement correct" d'une petite élite qui ne veut surtout pas être confondue avec la masse donne la nausée.
Pour la NWA,
Philippe DUQUENNE

Voyage en Suisse: la NWA rend visite à l'UDC !



udc,suisse,nwaLes membres du bureau directeur de la NWA se sont rendus la semaine passée en Suisse afin de soutenir l'UDC dans son combat électoral.
Notre président a ainsi pu rencontrer et discuter longuemment avec une personnalité très emblématique du mouvement suisse ainsi qu'avec les militants locaux.
La NWA rappelle que le combat de l'UDC, avec notamment la lutte contre l'islamisation de notre société et l'expulsion des délinquants étrangers comme ligne de force, est aussi le sien.
La NWA s'inscrit ainsi très clairement dans une Europe des peuples et des nations en résistance contre le politiquement correct des élites coupées de toutes les réalités.
Pour la NWA,
Philippe DUQUENNE

lundi 27 août 2012

Les propositions de la NWA en matière d'environnement et d'énergie


Un devoir absolu : préserver la planète et ses ressources naturelles, tout en accroissant le bien être des populations. Soyons attentifs aux défis qui se présentent à nous mais ne cédons jamais au catastrophisme entretenu par certains groupes de pression.

Le nucléaire, dans l'état actuel de nos connaissances et faute d'alternatives à ce jour, procure à la Belgique l'énergie la plus propre et la moins chère et lui assure le maximum d'indépendance énergétique.

Il serait absurde de remplacer par de l’énergie fossile ou par de l’importation d’énergie nucléaire produite à l’étranger. Les programmes de sortie du nucléaire seront dès lors retardés, si nécessaire. Nous ne pouvons nous passer de grandes quantités d'énergie sauf à retourner à l'ère de l'Homme des cavernes pour laquelle certains éprouvent de la nostalgie.

Demain, l'énergie sera issue d'un type d'industrie révolutionnaire recourant aux avancées scientifiques et technologiques les plus remarquables et prometteuses telles que la fusion nucléaire, la pile à combustible ou encore les possibilités offertes par le magnésium. La Belgique a occupé une place de pionnière, elle doit redevenir un leader dans la recherche et le développement de ses applications, comme ses scientifiques et ingénieurs, ses techniciens et travailleurs qualifiés l'ont été de tout temps.

Les ECOLO sont donc dans l'erreur complète en privilégiant les combustibles à effet de serre, responsables du réchauffement climatique, à la place du nucléaire, qui doit passer de la fission (mode actuel de fonctionnement des centrales) à la fusion.

La NWA n’est pas favorable à la construction d’éoliennes (sauf en mer), peu efficaces et nuisibles à la santé et aux paysages.

La NWA est favorable à la construction d'habitations "passives" et d’immeubles à fonction collective présentant une trace énergétique réduite. Repensons la ville dans une optique de développement vert et non polluante ! Faisons reverdir la ville !

La NWA

Les propositions de la NWA pour la mobilité


Si les transports publics efficaces doivent être développés, cela ne peut être fait au détriment de la liberté individuelle. 
Les plans de mobilité développés dans les grandes villes, sous l’influence des écologistes, visent à créer artificiellement des embouteillages et à décourager la mobilité individuelle.

Combien de routes qui connaissaient un trafic fluide se voient désormais embouteillées parce que des restrictions stupides, telles la suppression d’une voie, sont imposées par des décisions politiques dogmatiques.
Notre civilisation technique est en effet parvenue à un niveau qui autorise de nouvelles ambitions.

Encourageons un mode de transport propre, électrique ou hybride, tant pour les personnes que pour les marchandises. C'est donc le moment de réinventer le moyen de transport individuel. On repart d'une page blanche. Le meilleur incitant pour promouvoir les véhicules de ce type est de les défiscalier totalement en les dispensant à la fois de la TVA mais également des taxes de mise en circulation et de roulage et en permettant aux citoyens de déduire leur achat de leur base imposable à 100%.

Les pouvoirs publics veilleront également à développer le métro, le tram et le train, à augmenter l’offre d’autobus aux heures de pointe et à maintenir une bonne desserte des villages et des hameaux. Les transports collectifs doivent aussi être une vraie priorité.

LA SNCB doit faire l’objet de toutes les attentions. Alors que le nombre de passagers a très sensiblement progressé au cours des dernières années, le chemin de fer souffre en Belgique :

•d’un équipement vétuste provoquant de très nombreuses interruptions du trafic;
•d’une insuffisance de moyens aux heures de pointe et, par là, d’un grand inconfort à ces moments;
•d’un personnel insuffisamment valorisé au regard des services rendus aux clients et des risques encourus;
•de grèves imprévisibles incessantes;
•d’une organisation complexe et politisée.

Toutes ces faiblesses écartent de ce mode de transport un très grand nombre d’utilisateurs potentiels et empêchent le chemin de fer de jouer le rôle important qui devrait être le sien. La NWA soutiendra une politique qui corrige, rapidement et efficacement, ces faiblesses et qui remédie efficacement aux problèmes de sécurité.

La NWA

mercredi 22 août 2012

Communiqué NWA


Les partis traditionnels ont en commun le mépris du citoyen à qui ils refusent, au concret (en dépit de lois votées pour s'offrir une posture favorable) la consultation populaire. Cela fait 17 ans que la Loi permet aux autorités communales d'inviter les habitants aux urnes pour des consultations populaires. Quasiment aucun cas en Belgique quoique la loi les y habilite.

Au fond, en quoi sont-il démocratiques, eux qui refusent d'appliquer la consultation populaire et qui, en outre, entravent le fonctionnement normal du Parlement en y imposant des votes au nom de la discipline de parti ?

La NWA prône le recours à la consultation populaire, déjà prévue par la loi, et l'instauration du référendum d'initiative populaire. Par la consultation, les citoyens peuvent émettre un avis. Par le référendum, les citoyens pourront décider.

En ce sens, la NWA reste fidèle au concept de démocratie référendaire qui avait été défendu par son prédécesseur, le FN, depuis sa fondation en 1985 jusqu'à sa dissolution en 2012, et qui a été reprise par le Parti Populaire dès sa création par Mischaël Modrikamen.


jeudi 19 juillet 2012

En d'autres temps, les chrétiens furent massacrés pour leur choix religieux, l'Empire Romain les livrant sans vergogne aux repas des fauves dans le cirque, en les crucix-fiant honteusement sur les abords des routes.
Aujourd'hui, notre civilisation chrétienne est mise à mal par une autre forme de sadisme, nos frères sont massacrés autour de nous et nos villes sont sans nul doute les prochains théatre de la barbarie.
Nos politiciens soucieux de leur position, nous bercent " de langueurs monotones", ils voient mais point n'agissent?? Que faire de cette mascarade de réactions bidons?
A LA N.W.A.
Nous ne vous promettons pas la lune
Nous ne vous stigmatisons pas sur une religion
Nous ne vous poussons pas aux crimes et attentats
Nous ne vous demandons une aide simple avec votre choix en octobre.

La Nouvelle Wallonie Alternative

Désirent vous ouvrir les yeux
Désirent réveiller en vous l'homme de liberté
Désirent avec vous créer un univers bercer de sagesse et de liberté
Désirent interdire l'extrémisme d'une religion née d'un prophéte dont la biographie rélève d'une maladie que même FREUD,n'aurait pu déterminer!!

Hier encore une dame d'un âge certain est morte du choix délibérer de défendre son bien.
Il y a quelques jours, une personne s'est défendue agressée dans la maison familialle par un gentil personnage venu le soir pour le border.
Un peu plus tôt, une personne ne respectant pas la LOI, celle votées démocratiquement par nos super politiciens, se rebiffent et quelques coups de GSM plus tard, la police se voit submeergée par une foule de quelques promeneurs cagoulés et masqués, malgré cela, le Bourgmestre MOUREAU, estime que c'est une normalité molembeekoise???

NWA

un choix politique certes mais notre désir est suivant :

1. Securité et indemnisation des victimes sans peines de substitution.
2. Application sans limite des lois.
3. un politique saine, un homme = un travail
4. Suppression des administrateurs trops encombrants et très onéreux.
5. Contrôle sévére du travail au noir, sans lui tout le monde serait au travail.
6. Contrôle et interdiction des rachats de nos entreprises sous mondialisation.
7. Taxation total des lobbys financiers
8. Taxation totale du capital et des ses effets pervers
9. Contrôle des dépenses sévéres
10. En europe, nous sommes interdits de bigamie, respectons nos lois rien d'autres.
11. En Belgique, redevenons sérieux et supprimons ce nombre parfois comiques de ministres et secrétaires d'état???
12. Diminution des taxes sur le travailleur, et taxation de tous les revenus, même les loyers.( notre programme est près à être divulgué en cette matière précise)
13. Immigration différente, plus de bénéfice de prime ou autre, ( notre programme est près à être divulgué) une décision de retour dans le mois qui suit la venue. INSCRIPTION OBLIGATOIRE SOUS PEINE DE NULLITE AUPRES DE NOS AMBASSADES

Comme vous le constatez chaque jour, nos libertés sont usurpées et peux d'entre vous réagissent..... seulement quelques Cybers défenseurs..... Mais quand le combat de nos libertés commencent, ils disparaissent!!

Nous ne voulons pas autre chose que le respect de nos us.

La Nouvelle Wallonie Alternative n'est pas un parti extrémiste mais un groupe de personnes soucieuses du maintien de nos traditions acquises au prix du sang de nos pères.

Nous avons été insultés, dénigrés, bafoués, identifiés de nazi??

rien de cela ne viendra ternir notre choix

Rejoignez sans peur avec vos tambours et vos trompettes nos rangs,

votre choix d'Octobre LA N.W.A. 

Marc PAUL je vous y attends